AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mayra Steele

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Mayra Steele   Mer 25 Avr - 11:47

Mayra Steele ▲ dossier scolaire

And all you can hear is the sound of your own heart
And all you can feel is your lungs flood and the blood course


    INFOS GÉNÉRALES


    → NOM: Steele
    → PRÉNOM: Mayra Tiffany
    → ÂGE: 20 ans
    → ORIENTATION SEXUELLE: hétérosexuelle
    → GROUPE: Black Velvet
    → VACANT: oui?
    → AVATAR: -




    INFOS PERSOS


    → ORIGINES(S): Los Angeles, CA
    → SURNOM(S): May
    → AMBITION: Elle veut faire des études de médecine.
    → ANNÉE: Quatrième
    → EMPLOIS:
    → PHOBIE(S): peur de grossir - peur d'être seule (pas au sens propre, mais disons de ne pas avoir d'amis)



your look


    CARACTÉRISTIQUES


→ TAILLE: 1m71
→ POID: 60 kg (pour l'instant)
→ CHEVEUX: ils sont blonds et longs
→ YEUX: marron



    SIGNES PARTICULIERS

De nombreuses vergetures (blanches) sur son bas-ventre, le bas de son dos, ses seins et le haut de ses cuisses.


your psychology


    GOÛTS

On ne peut pas dire qu'elle aime ou n'aime pas ça, mais Mayra a toujours été très bonne en maths, et en général dans les autres matières scientifiques. Avec son côté bosseur et rigoureux, ça ne lui pose aucun problème, et puis surtout, ce qui lui plait c'est qu'au final, c'est juste ou faux, il n'y a pas de juste milieu ou d'interprétations farfelues. Ce pourquoi, justement, elle a très vite abandonné toute matière de près ou de loin artistique (et oui, la littérature et la philosophie sont pour elle considérées artistiques) où tout semble être dans un flou permanent, et la note finale est plutôt un coup de chance qu'autre chose.
Ca, cette façon de voir tout en bon ou mauvais, juste ou faux, ça se répercute aussi dans d'autres domaines. Comme le sport, par exemple, qui est non seulement une passion, mais se rangerait presque au niveau d'obsession. Elle excelle en athlétisme, aime la natation, et quand elle est chez elle, elle s'entraîne souvent à faire des exercices de cardio et du jogging, petits altères roses en mains pour rendre les choses plus difficiles. En sport, c'est pareil, on court bien ou on court mal, on réussit ou non... Réussir à quoi?
A avoir un corps parfait, bien sûr! Et ça, Dieu sait qu'elle ne l'aime pas, son corps. Même au plus mince, même au plus musclé, même au plus bronzé, ça n'est jamais assez, elle n'est jamais satisfaite. Mais d'ailleurs, elle le dit elle-même, si elle en était satisfaite, elle ne ferait plus assez d'effort pour le maintenir. "Le secret pour être belle est de se détester", vous l'entendrez résumer parfois. Super positif, n'est-ce pas?
Et puis qu'on en vient à parler de ses problèmes d'estime de soi, il va bien sûr falloir passer à sa relation amoureuse/haineuse avec la nourriture. Lorsque Mayra est de bonne humeur, super déterminée, saine, compétitive, etc, son déjeuner consistera sans doute en un bol de coeur de laitue avec une ou deux carottes crues, trempées dans une sauce salade 0% ultra light. Mais ça, c'est quand tout est au beau fixe. Il y a aussi les jours où ça ne va pas, où quelqu'un lui a fait une remarque qu'elle n'a pas supporté, où elle se sent complètement seule et délaissée... Et dans ce cas, avaler une grande pizza avec supplément de fromage et de pepperoni en une soirée n'est jamais un problème. La faire suivre d'une ou deux tablettes de chocolat n'en est pas un non plus. Et après ça, vient le lendemain, où c'est le festival de la culpabilité. Dans ce cas-là, qu'elle se soit purgée la veille ou non après avoir avalé sa nourriture-poubelle, elle passera sans doute la journée sans rien avaler, buvant uniquement du thé, et faisant deux fois plus d'efforts physiques que d'habitude.

    CARACTÈRE

Vous avez tous une idée de ce qu'est la pimbêche de l'école. Généralement, dans les téléfilms américains, elle est cheerleader, sort avec le plus beau mec du lycée, a beaucoup d'argent à dépenser, a une suite de petites esclaves qui font tout ce qu'elle demande, et déteste le personnage principal?
Eh bien... Oui et non. May est blonde, super athlétique, elle fait partie de l'équipe d'athlétisme, elle est aussi très travailleuse à l'école, très déterminée à avoir ce qu'elle veut, et oui, avouons-le, sortir avec un mec hyper-populaire, c'est un peu un élément essentiel de sa vie. Oui, il y a des chances qu'elle vous mérpise un peu, surtout si vous êtes une fille parce qu'elle ne devient pas facilement copine avec la concurrence (qui représente la totalité de la gent féminine), et en plus de ça elle flirte beaucoup, elle est capricieuse, et oui, Papa lui offre tout ce qu'elle demande.
Il n'empêche, il y a une raison pour laquelle ce genre de stéréotypes existe, c'est parce qu'elles sont aimées. May n'est pas particulièrement désagréable avec tout le monde, au contraire, elle est souvent charmeuse, pleine d'énergie, enfantine au point d'en devenir mignonne, c'est une fêtarde patentée, et elle n'a pas l'air de se prendre trop la tête. Sans compter que bon, elle est quand même vachement sexy, vous diront plusieurs des garçons qui la connaissent.
En réalité, les prises de tête sont beaucoup plus fréquentes qu'on pourrait le croire. May a une vision très carrée de la vie, comme on l'a déjà dit, c'est noir ou c'est blanc, gros ou mince, cool ou ringard. Elle est assez autoritaire et n'hésite pas à montrer son mécontentement et a haussé le ton même avec ses plus proches amis (elle en a peu, d'ailleurs). Elle pleure facilement quand elle n'obtient pas ce qu'elle veut, mais plus de rage que de tristesse, et après ça, elle se rue en général sur le frigo.
Dans la vie de tous les jours, elle est anti-cigarette et anti-drogues illicites, même s'il est possible que vous l'ayez déjà vue fumer à une fête, si elle était très saoule. Ce qui arrive souvent. May est le genre de fille à boire tous les vendredis et samedis soirs, et pas qu'un ou deux verres. Dans ces moments-là, elle adore danser sur de la musique 'house', se retrouver en sous-vêtements, lancer des cris genre "wooo" pour tout et n'importe quoi, et parfois, se réveiller le lendemain dans le lit d'un inconnu (oups), mais tant que son copain ne l'apprend pas, tout va bien.
Le lendemain, après une bonne douche glacée, elle repart comme si de rien n'était vers son régime hyper-strict, sa constante consommation de thé (eh oui, ça remplit l'estomac et ça ne fait pas grossir, si c'est pas génial), son jogging matinal, ses DVD d'aérobic et ses devoirs de bio.

    SECRET(S) ?

Mais alors, d'où vient l'obsession pour le physique, le trouble alimentaire, la haine de soi, tout ça? Eh bien, ça vient d'un tas de choses, que vous verrez dans son histoire, dans sa famille...
Mais vraiment, ça a commencé pour elle à l'âge de quatorze ans, à cause de Dylan, son premier petit ami "sérieux". Et par sérieux, on entend deux semaines de grand amour avec ce garçon de dix-neuf ans qui s'occupait d'entraîner l'équipe de natation du collège quand le vrai coach ne pouvait pas, suivi de la grande Première Fois, puis environ dix jours où leurs rencontres ne consistaient plus qu'à coucher ensemble chaque fois qu'ils se voyaient. Mayra était super amoureuse, et ne doutait pas une seconde que Dylan ressente la même chose pour elle, même quand il lui a dit que c'était fini, qu'elle était canon mais vachement jeune, qu'ils n'avaient vraiment rien en commun, tout ça, même ça elle n'y croyait pas, elle croyait que c'était ses copains qui lui mettaient la pression, elle aurait trouvé n'importe quelle excuse. Enfin, il l'humilia auprès de toute l'école, et bientôt, tout le monde savait exactement combien de fois, quelles positions, où est-ce que sa peau était plus blanche, comment elle s'épilait et comment elle se blottissait contre ses pectoraux après coup. Après ça, elle comprit finalement que c'était fini, et qu'en plus de ça, il n'avait sans doute jamais été vraiment intéressé par elle pour commencer. L'estime en prend un coup, c'est sûr.
Encore plus quand, le mois suivant, ses règles ne sont pas arrivées. Il lui fallut une semaine pour rassembler son courage et faire un test de grossesse, et encore deux semaines de plus pour l'annoncer à sa mère. Celle-ci, perdue comme d'habitude n'aurait sans doute rien fait si son père n'avait pas appelé ce soir-là. Il débarqua le lendemain, et une autre semaine et une visite en clinique privée plus tard, il n'y avait plus de bébé, plus de fétus, rien.
Le sujet est absolument tabou à la maison. Après l'opération, personne n'en a parlé, jamais. Elle n'a pas vu de psy et elle n'a jamais, jamais évoqué l'avortement avec personne. Chaque fois qu'elle y pense, elle se force à faire du sport ou des maths, histoire de forcer son cerveau à changer de sujet. Mais enfin, après ça, elle a pris dix-sept kilos d'un coup, première période boulimique, avant d'enchaîner immédiatement sur sa première période anorexique. Elle a absolument toujours peur que son petit ami ne veuille plus d'elle, et donc est toujours obsédée par l'idée qu'elle doit être parfaite, pour éviter ça (paradoxalement, les types avec qui elle sort se fichent toujours un peu d'elle, en général, et sont plus intéressés par sa poitrine que par sa personnalité). Seulement, comme on ne peut pas toujours être parfait, quand ça explose, ça part dans tous les sens. (heureusement maintenant, elle prend la pilule).

    POSSESSIONS

Elle ne supporte pas de sortir sans téléphone, mais ça, ça n'a pas d'histoire particulière.


your story


    FAMILY

Les parents de Mayra ont divorcé avant sa naissance, donc elle n'a jamais été du genre à les imaginer ensemble. D'ailleurs, c'est bien impossible, étant donné qu'ils n'ont que très peu de points communs. Très petite déjà, elle entendait son père dire à ses amis en privé que "qui ne s'est pas fait avoir par une belle paire de seins?" (ah, une autre cause de l'obsession pour le physique?). Sa mère était actrice, à l'époque, enfin, elle avait tourné dans quelques publicités, et elle vivait même pas trop loin d'Hollywood, à LA. Poitrine refaite, nez refait, fesses refaites, cheveux décolorés (malgré son blond naturel, on n'est jamais trop blonde est sa devise), mais elle était quand même jeune à l'époque, et plutôt joli.
Simon Steele était en voyage d'affaire à ce moment-là. Il tenait une chaîne de restaurants, à l'époque, et tentait de trouver des nouvelles locations en Californie. Il faut savoir que Simon n'est pas l'archétype du gros cuisinier moustachu qu'on peut s'imaginer. Lui, c'était plutôt le genre propre sur lui, grand, musclé, costard-cravate et sourire Colgate. Ca et son compte en banque, Tiffa craqua tout de suite pour le bel entrepreneur qui était venu visiter le restaurant où elle était serveuse (ben oui, actrice de publicité, ça ne paye pas le loyer). Apparemment, elle devait être un super coup (pense Mayra), parce qu'en moins d'un mois, ils étaient mariés. Steele était peut-être beau et riche, mais pas très intelligent. Ou peut-être qu'il n'en avait rien à faire, finalement. Peut-être qu'il pouvait se le permettre, sachant que le coup d'un divorce ne le toucherait pas tant que ça.
Le divorce arriva dans l'année parce que, comme son paire aime ajouter "mais souvent, plus elles les ont gros, plus elles ont de cinglé à cacher derrière". Mayra ne sait pas trop comment était sa mère à l'époque, mais elle l'a connue pendant toute son enfance et son adolescence. Si seulement elle n'était accro qu'aux hommes ça serait bien (Mayra à trois petits demi-frères et de trois pères différents, et sa mère est toujours célibataire), mais elle est aussi accro aux psys, dont elle change à peu près tous les trois mois, aux anti-dépresseurs et aux somnifères. Elle est toujours un peu partie, mais ça, la jeune fille y est habituée depuis très longtemps.
Pour ce qui est des trois demi-frères (Daniel, Ethan et Chris), ils sont plus jeunes que Mayra, et elle ne les a plus vus beaucoup à partir de ses quatorze ans, donc elle ne sait pas grand chose d'eux.
Le père de Mayra est un accro au travail. Quelques temps après avoir vendu sa chaîne de restauration, il fut embauché par rien de moins que la maison blanche pour cuisiner pour le président, et il a déménagé à Washington DC tout de suite. Il est remarié avec une femme bien plus rangée, mais avec qui il n'est aucunement moins sexiste (oui, sexiste, c'est une de ses caractéristiques, au cas où ça ne serait pas clair), et ils n'ont pas d'enfants. Par rapport à Mayra, on ne peut pas dire que leur relation soit idyllique. Elle ressemble beaucoup trop à sa mère à son goût, même si chez elle, tout est naturel et qu'elle a les diverses médicaments en horreur. Mayra ne s'entend pas non plus vraiment avec sa belle-mère, une mondaine qui passe son temps à organiser des gala de charité, beaucoup trop "côte est" pour elle.

    STORY

Nous en avons déjà beaucoup dit dans la partie "secret" et "famille", donc je vais essayer de ne pas trop me répéter, quitte à faire un peu court, si cela convient.
May a donc grandi avec sa mère, dans un quartier ou un autre de Los Angeles, en déménageant souvent au gré des nouvelles conquêtes de Tiffany. Sa mère n'a jamais eu de grande carrière en tant qu'actrice, mais elle se définit tout de même comme telle, et a même eu un rôle secondaire assez important dans une comédie bien grasse, ces dernières années. Cependant, on peut dire que grâce aux pensions mensuels de ses ex-maris, la famille n'a jamais manqué de rien. Ecoles privées, et, à partir d'environ onze ou douze ans, fêtes chez les cousines du beau-frère de Puff Daddy ont souvent été au programme pour la petite May, qui n'a jamais eu d'éducation trop formelle (elle a toujours été autorisée à se maquiller, à s'habiller court et à sortir avec des garçons, par exemple). Elle allait de temps en temps en vacances à Washington, chez son père, mais celui-ci n'avait que peu de temps pour s'occuper d'elle, et préférait alors la confier à des baby-sitters souvent à peine plus âgées qu'elle.
Cependant, il ne faut pas croire que la petite était complètement perdue dans son monde de champagne et de discothèques. Certes, elle y avait droit, mais elle a toujours été aussi extrêmement travailleuse. Son père ne lui prêtant jamais une grande attention, elle a toujours essayé de se prouver à travers les études ou à travers sa passion pour le sport, où elle a toujours voulu excellé. Ca ne lui a pas apporté grand chose, mais elle n'abandonne pas.
Après l'incident à ses quatorze ans, Tiffa fut jugée "incapable d'élever une putain de gamine, tu veux qu'elle finisse comme toi, c'est ça?", et donc May fut rapatriée à Washington immédiatement. Elle eut du mal à s'habituer au temps grisâtre, à l'absence de plage et à la mentalité du nord-est, si différente de celle de la côté ouest. Au début, sa belle-mère tenta de faire d'elle une jeune fille mondaine et bien éduquée, mais ces deux-là n'ayant pas grand chose en commun, elle abandonna vite. May se fit des amis dans sa nouvelle école privée, même si ses fréquentations étaient beaucoup plus surveillées qu'elle ne l'avait été jusque-là. Les fêtes étaient réduites aux bals et dîners mondains auxquels ses parents étaient invités, et même s'ils ne manquaient pas de jeunes de son âge avec leur propres histoires type Gossip Girl etc, ce n'était simplement pas le monde de May, qui n'avait jusque-là jamais fréquenté cette société d'élite. Même si les deux sont riches, il y a un monde entre les starlettes hollywoodiennes et les employés de la Maison Blanche.
De plus, May gênait son père. Pendant trois ans, elle vécut avec lui et son épouse, mais il n'était pas habitué à avoir une adolescente, et si Tiffa n'était pas douée pour l'élever, lui n'aimait tout simplement pas l'avoir toujours dans les pattes. Pas qu'il ne l'aime pas, elle, c'était juste que s'habituer à ses petites crises, ses petits drames personnels, ses magazines laissés au salon, les gloussements de ses copines qui passaient la nuit à la maison... C'était trop. Il voulait la maison pour lui, comme il l'avait toujours eue. Pendant un temps, May eut l'espoir qu'il la renvoie en Californie, mais il préféra un pensionnat à l'autre bout du monde, en Angleterre. Après tout, Black Velvet avait une excellente réputation.
Mayra ne se plaignit pas de ce choix. Finalement entourée de jeunes de son âge qui n'était pas tous futurs ministres, et libres de se comporter comme elle le voulait (son père ne pouvait pas la surveiller jusqu'au Royaume-Uni), elle s'habitua très vite à la vie dans l'école. On ne peut pas dire qu'elle s'y fit vraiment des amis proches, mais au moins elle s'intégra au programme scolaire, aux diverses fêtes et à la ville de Londres elle-même.
Récemment, elle a rencontré un garçon à Londres. Il travaille dans un club et est à peine plus âgé qu'elle. Si quelqu'un était assez proche d'elle pour lui dire qu'il se fiche d'elle il le ferait sans doute, mais ce n'est pas le cas, et pour le moment elle profite d'avoir un copain (loin d'être le premier en Angleterre), et se tient encore plus à carreaux niveau régime, afin qu'il ne la largue pas.


i'm Siff & i'm a geek




    → ÂGE: 23
    → SEXE: féminin
    → CONNECTIVITÉ: environ 5/7
    → LE RP ET MOI: c'est ma grande passion
    → COMMENT TU LES AIMES, LES FILLES ?: en carpaccio
    → COMMENT AI-JE ATTERRI ICI: partenaire de partenaire de partenaire
    → DES SUGGESTIONS ?: Peut-être que je suis juste quiche et n'ai pas trouvé le bon topic, mais je ne sais pas trop comment on détermine l'année de lycée dans laquelle les personnages sont?



Dernière édition par Mayra Steele le Mer 25 Avr - 19:14, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Victoria Gomez
Professeure
avatar

Messages : 533
Points : 700
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 27

Carte étudiante
Groupe : Enseignants
Année : /
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Mayra Steele   Mer 25 Avr - 14:03

:D Une copine de chambrée pour Abriel ! *content content*

Bienvenue sur Black Velvet.
Jusqu'au caractère, tout est parfait, rien à redire. Tu as l'air de savoir parfaitement où tu te diriges avec le personnage.

J'ai hâte de voir la suite. :D

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: Mayra Steele   Mer 25 Avr - 17:44

Je pense avoir fini :) ! Dites-moi s'il y a des choses à changer (et oui, dès que j'ai vu le prédéfini, j'ai immédiatement eu une image bien précise en tête).
Revenir en haut Aller en bas
Victoria Gomez
Professeure
avatar

Messages : 533
Points : 700
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 27

Carte étudiante
Groupe : Enseignants
Année : /
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Mayra Steele   Mer 25 Avr - 18:52



Félicitations ! Je valide ta fiche sans plus attendre. J'ai hâte de voir quel genre de lien on pourra avoir, avec Abriel. \o/ Bienvenue sur le forum.


Maintenant, penses à:


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mayra Steele   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mayra Steele

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Velvet  ::  :: La poubelle du monde-