AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "A propos, et la Cantatrice chauve?" (Maligan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eliška Urbanová
Black Velvet
avatar

Messages : 122
Points : 159
Date d'inscription : 05/07/2012

Carte étudiante
Groupe : Black velvet
Année : 2nd
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: "A propos, et la Cantatrice chauve?" (Maligan)   Mar 10 Juil - 17:09

Et voilà enfin, en ce vendredi soir, la jeune tchèque en face de la porte de la salle de littérature. Depuis environ une semaine, elle avait été ballottée aux quatre coins du campus à la recherche de ce fameux comité d'art ou elle ne savait trop quoi, dont elle n'avait pas retenu le nom exact. lorsqu'elle avait appris l'existence d'un club consacré aux arts, elle s'était précipité, car aucun organisme du genre ne saurait exister sans elle. Ou plutôt elle ne pourrait pas exister sans eux.
A partir du moment ou elle avait commencé à se renseigner, elle avait été envoyé de part et d'autre de l'établissement, le bureau des surveillants lui conseillant de s'adresser au secrétariat, qui l'avait envoyé chercher du côté des professeurs d'arts, qui lui avaient dit ne pas être responsable, et qu'elle ferait mieux d'aller voir l'organisation principale des élèves, qui lui conseilla de s'adresser au service qui répartissait les salles, qui lui annonça que c'était variable, mais normalement -je dit bien normalement- c'était ce vendredi-ci dans la salle de littérature. Fallait-il qu'elle ai envie d'intégrer ce comité pour faire preuve d'autant de patience et de persévérance, mot dont elle découvrait à peine le sens.

Elle était donc devant cette fameuse salle, un peu sur les nerfs -une semaine sans changer d'objectif, comprenez-la!-. Elle avait plusieurs fois décidé d'abandonner sa recherche, pour la reprendre quelques heures après. C'était quand même un club de théâtre (du théâtre!) et de cinéma (du cinéma!). Alors, après avoir changer d'avis aussi souvent qu'une girouette change de direction un jour de tempête, sa pauvre volonté, qui était plutôt mitée, s'était enfin fixer strictement cet objectif. Ou disons aussi sérieusement qu'il lui était possible. Elle était enfin prête à entrer. pour l'occasion, elle avait même tenté de faire attention à ses vêtements, ce qui ne donnait un résultat plutôt médiocre, à savoir, un long short en jean ainsi qu'un sweat-shirt brun trop ample. Il y avait de quoi s'estimer heureux.

Eliska, soulagée d'avoir enfin localisé ce comité, n'en finissait plus de regarder la porte d'un air simplet. Elle réfléchissait à la manière dont il convenait d'agir si ils n'étaient pas là. Elle se dit qu'elle abandonnerai surement l'idée. puis, retournant ses idées au point de se faire une entorse au cerveau, elle se dit que la porte avait vraiment besoin d'un nouveau coup de peinture. Enfin, elle relégua tout au second plan et décida qu'il y aurait quelqu'un derrière la porte en question, adjugé vendu.

Elle fit tourner la porte sur ses gonds et entra."suis-je bête!". La main encore sur la poignée elle s'arrêta soudain, ressorti dans le couloir et referma la porte sur elle. Oui. Entrer, c'est bien, frapper, c'est mieux. La tchèque se remis donc face à la porte, frappa, puis entra avec un "bonjour."
Sans doute y aurait-il fallu lui préciser que c'était désormais inutile, mais pour une fois qu'elle faisait un peu de politesse, elle s'en fichait pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maligan Morgan
Black Velvet
avatar

Messages : 82
Points : 95
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 29
Localisation : Pas loin de son frère

Carte étudiante
Groupe : black Velvet
Année : 2 em
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: "A propos, et la Cantatrice chauve?" (Maligan)   Mer 11 Juil - 3:38

Le théâtre, passion de Maligan autant que l’était la musique pour Ewen. Le comité crée avait était une façon de plus pour les deux frères d’être ensemble tout en jouant avec amusements sur les scènes diverses et variées de nombreux auteurs.

Ewen était encore en cours pour une heure, c’est donc seul que Maligan s’était faufiler dans la salle de classe avec quelques affaires : un chapeau, un fleuret et une cape, ainsi que le cd audio de « Cyrano de Bergerac ». C’était sa pièce préféré et c’était avec toujours beaucoup de sérieux qu’il la jouait. Le théâtre était la seule chose (avec la présence d’Ewen) qui arrivait à lui faire briser se visage neutre qu’il gardait perpétuellement.

Le cd se mit en route et Maligan, enfilant le chapeau, la cape et l’épée écouta d’une oreille calme les dialogues jusqu'à ce que Cyrano, enfin, prenne la parole. Amusé, Maligan sauta sur les bureaux, s’en servant comme d’une scène, répondant avec les répliques de son personnage préféré. Fermant les yeux une seconde, il reprit la tirade en même temps que la voix du Cyrano :


- Attendez ! ... je choisis mes rimes... Là, j’y suis.


Connaissant la pièce par cœur, il reprit pile poil au bon moment, ouvrant de nouveau les yeux, répondant droits devant lui comme si le véritable Vicomte de la pièce était là, près de lui :


- Je jette avec grâce mon feutre,
Je fais lentement l’abandon
Du grand manteau qui me calfeutre,
Et je tire mon espadon,


Tout en le parlant, Maligan jeta la cape et sortit le fleuret de la ceinture, s’avança d’un pas sur les bureaux.

- Élégant comme Céladon,
Agile comme Scaramouche,
Je vous préviens, cher Mirmydon,
Qu’à la fin de l’envoi, je touche !


Dommage qu’il n’y avait personne pour croiser véritablement le fer, néanmoins, Maligan agita quand même l’épée, passant sur un autre bureau.

- Vous auriez bien dû rester neutre ;
Où vais-je vous larder, dindon ? ...
Dans le flanc, sous votre maheutre ? ...
Au cœur, sous votre bleu cordon ? ...
– Les coquilles tintent, ding-don !
Ma pointe voltige : une mouche !
Décidément... c’est au bedon,
Qu’à la fin de l’envoi, je…


Maligan fut interrompu par la porte qui s’ouvrit, l’entrée furtive d’une personne qui ressortit aussitôt, toqua, puis entra de nouveau. Son apparence banale et médiocre jurait assez avec la beauté des filles habituelle de l’école. Elle n’avait même pas de maquillage et sa tenue n’était pas des plus…intéressante. Simple envie de simplicité ou autre chose ?

Oubliant de quitter le rôle du personnage tandis que la pièce, sur le cd, continuait à être jouer, Maligan s’inclina comme l’aurez fait Cyrano, enlevant sont chapeau, fleuret toujours en main :


- Bienvenue Mademoiselle. Puis-je vous aidé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliška Urbanová
Black Velvet
avatar

Messages : 122
Points : 159
Date d'inscription : 05/07/2012

Carte étudiante
Groupe : Black velvet
Année : 2nd
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: "A propos, et la Cantatrice chauve?" (Maligan)   Mer 11 Juil - 10:06

En entrant (définitivement cette fois) dans la salle, Eliska se retrouva face à un jeune homme, qui, monté sur un bureau, portait une épée à la main et un chapeau sur la tête, accompagné par une radio. La tableau était assez décalé, et amusa la tchèque, qui réprima un rire mais ne pu empêcher ses lèvres de s'étirer en un sourire un peu tordu, du fait qu'elle se retenait d'avoir l'air trop hilare.
Le jeune homme en face d'elle, même en faisant abstraction du bureau, était plutôt grand, et avait de long cheveux qu'elle aurait qualifié de blond fade. En même temps, il ne faut pas espérer trop de compliments de sa part, même quand elle est encline à en faire. Elle le connaissait surement de vue, mais ne savait ni d'où ni de quand, et s'en fichait d'ailleurs pas mal.

"Vous rompez, plus blanc qu’amidon ?
C’est pour me fournir le mot pleutre !
– Tac ! je pare la pointe dont
Vous espériez me faire don : -"
déclamait le poste tandis qu'il lui adressait la parole à grand renfort de politesses théâtralisées. Elka clignota des yeux, avant de faire le lien entre ce que débitait le lecteur CD et l’attitude de son vis-à-vis -Mais c'est bien sûr! Cyrano de Bergerac!. En temps que passionnée des arts, il était impensable qu'elle ne reconnaisse pas la pièce. Il ne lui fallait pas plus que ces quelques vers pour l'aiguillonner sur le piste, ainsi qu'un garçon monté sur un bureau avec un fleuret dans les mains.

Amusée par la situation et l'attitude du jeune homme, elle se décida à entrer dans le jeu. Elle fit une petite révérence comme on lui avait appris à les faire jadis, au temps ou elle participait aux réunions mondaines de papa-maman, avant de porter avec préciosité une main devant sa bouche pour dire d'une voix faussement douce et maniérée:
"Monsieur, veuillez m'excuser, ce n'est point que j'ai voulût interrompre votre combat contre Monsieur le Vicomte, mais il se trouve que je suis à la recherche du comité..." s'ensuivit une forte hésitation, qui, inutile de le préciser, ruina l'effet. C'était quoi, le nom du comité déjà? "...d'art."finit-elle avec une voix dont elle avait oublié de retirer la préciosité exagérée. Elle se racla la gorge pour revenir à un ton plus normal. Disant cela, elle s'était dévissé le cou pour pouvoir regarder son interlocuteur perché, et non pas ses pieds.
"Bon" dit-elle en reportant son regard sur le lecteur CD, considérant qu'elle avait mieux à faire que de se démonter les cervicales en essayant de regarder le comédien " je ne crois pas m'être trompée de salle." constata Elka avec une pointe de satisfaction dans la voix.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maligan Morgan
Black Velvet
avatar

Messages : 82
Points : 95
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 29
Localisation : Pas loin de son frère

Carte étudiante
Groupe : black Velvet
Année : 2 em
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: "A propos, et la Cantatrice chauve?" (Maligan)   Mer 11 Juil - 15:05

Il fallait dire qu’il aurait été bien déçus si elle n’avait pas suivit le chemin de jeu. La jeune fille fit une révérence avant de se mettre une main devant la bouche d’une façon amusante, sa précieuse gestuelle n’allant pas du tout avec son apparence. D’une voix douce et maniéré, sans doute changé pour le jeu, elle lui répondit en hésitant sur le nom du comité. Un sourire doux et amusé s’étira sur le visage de Maligan. Faut dire que le nom avait était choisie un peu au hasard et juste par ce que il y avait des rideaux rouge a la fenêtre qu’il avait observé quand on lui avait demandé un nom pour le comité….

Se raclant la gorge, elle reprit une voix normale, constatant qu’elle ne s’était apparemment pas trompée. Maligan ne pouvait pas, lui, reprendre une attitude normal pour continuer cette conversation : dans se cas, il redeviendrait impassible, neutre, presque froids comme le pense faussement certains, et ce ne serait pas le meilleur moyens d’accueillir une nouvelle… en effet, si elle était là, ce n’était sans doute pas pour s’amuser à regarder un gars s’amuser à braver l’air de l’épée sur les bureaux…. Encore moins si c’est Maligan….

Bref, du coup, resté plus ou moins dans le personnage de Cyrano tout en essayant de l’adapter à la situation, il répondit fièrement :


- Devant une telle beauté (exagéré la, quand même…. M’enfin ça fait la rime avec le « aidé » d’avant),
Faire couler le sang,
Serait inconvenant.


Maligan rangea son fleuret dans la ceinture qu’il portait puis sauta du bureau pour se retrouver de nouveau sur le sol. Il s’approcha du lecteur et stoppa la lecture du CD : Cyrano n’était qu’assez calme en présence de Roxane, se fichant bien du reste, se n’était pas le meilleur perso à jouer pour accueillir une demoiselle… Surtout quand elle n’a rien d’une Roxane à première vue. Il gardera quand même le contexte en tête pour sembler un brin plus sympathique comme le disait Ewen quand ils jouaient ensemble. Il se tourna vers elle et lui montra la salle d’un signe de la main théâtrale :

- Vous êtes belle et bien arrivé, dans la salle de ce comité. Espérons que l’art et nos manières, arriverons à vous plaire.

Tient, encore des rimes…. Ce n’était pas prévue ça…Un reste de Cyrano ? Maligan chassa le personnage d’un signe de main comme il chasserait une mouche avant de reprendre, plus calme, plus neutre, plus…impassible…. Normal quoi, comme à chaque fois qu’il fallait être un minimum sérieux.

- Maligan Morgan, président du rideau rouge, comité théâtrale, poétique et cinématographique. Nouveau membre ou juste curieuse de voir de quoi il s’agissait véritablement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliška Urbanová
Black Velvet
avatar

Messages : 122
Points : 159
Date d'inscription : 05/07/2012

Carte étudiante
Groupe : Black velvet
Année : 2nd
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: "A propos, et la Cantatrice chauve?" (Maligan)   Jeu 12 Juil - 10:17

Elka ne releva pas le "telle beauté". Elle appréciait toujours assez peu les compliments, les tenant le plus souvent comme peu sincères et intéressés. Ce qui était une position fort discutable quand on savait que les compliments qu'elle même dispensaient l'étaient aussi le plus souvent. Il faut dire aussi qu'elle avait eu sa dose de flatteries hypocrite étant petite. De ces dames qui disaiet : "madame, votre fille est charmante." et qui a joutaient à voix basse à leur voisine. "C'est bien simple, je ne sais pas comment ils la supportent dans cette maison. Cette enfant est juste odieuse."
Ce n'est pas qu'Elka en était blessée -ce que disaient les autres ne lui avait jamais paru important-, mais elle avait arrêté de croire en ces phrases mielleuses. C'est à peine à présent, si elle remarquait lorsqu'on lui faisait ce genre de remarque.
Néanmoins, elle était impressionnée par les rimes improvisées de l'autre.
"De qui est-ce que tu espère faire couler le sang?" demanda-t-elle, à mis chemin entre la taquinerie et la moquerie.

Il éteint la radio, et lui confirma tout en rime qu'elle avait -enfin!- trouvé le comité. Sa manière de parler amusa Elka, qui de toute façon avait tendance à rire de tout et de rien. Elle lui refit une petite révérence parfaitement maîtrisée (14 ans d'éducation spécial princesse, ça ne s'oublie pas si facilement quand même) pour lui signifier que l'art et les manières étaient en effet pour lui plaire.

En revanche, Elka demeura un instant interdite devant le soudain changement de ton de son interlocuteur. Quelques secondes avant, il lui improvisait de rimes, et voilà soudain qu'elle avait l'impression d'être en plein contrôle de police ou -pire!- en pleine déclaration de revenus. Etat civil, Nom, Prénom, Catégorie socio-professionnelle, Antécédents judiciaires, Enfants à charge et autres joyeusetés semblaient prêtes à se précipiter sauvagement sur la pauvre Eliška. Elle leva un sourcil et fronça l'autre, ne sachant trop quelle attitude adopter.
Elle prit finalement le parti d'en rire.Avec l'air du jeu, elle fît un léger pas en arrière, et leva les mains au niveau de ses épaules comme si elle avait été menacée par un revolver.
"Innocent votre Honneur. je jure sur ce que vous voulez que je n'avait pas l'intention de vous déranger. Et pour ne pas vous avoir fait perdre votre temps inutilement, je suis prête à signer ici même mon adhésion en temps que membre."

Elle n'était en réalité pas vraiment sûre de vouloir adhérer directement,mais ça lui importait peu. Elle avait une pauvre conception du mot engagement, et elle envisageait avec simplicité qu'il lui suffirait d'arrêter de venir pour être railler de la liste des membres. ce qui n'était pas entièrement faux, mais qui semblait une solution parfaitement honnête à Elka, ce qui n'était pas vraiment le cas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maligan Morgan
Black Velvet
avatar

Messages : 82
Points : 95
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 29
Localisation : Pas loin de son frère

Carte étudiante
Groupe : black Velvet
Année : 2 em
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: "A propos, et la Cantatrice chauve?" (Maligan)   Ven 13 Juil - 13:57

L’étrange expression qu’elle eue causa une lueur d’amusement dans le regard de Maligan et un très furtifs sourire sur ses lèvres. Après un pas en arrière, elle se défendit en levant les bras en l’air comme pour se rendre, lui répondant d’une façon amusante. Signer une adhésion…. Maligan n’avait aucune envie de lui faire signer quoi que se soit, non pas parce qu’il ne voulait pas d’elle, mais parce que ce comité devait être un loisir et non un devoir.

Il changea de rôle, son visage se fit plus doux mais aussi malicieux et le sourire qu’il arbora, cette fois, ne s’effaça pas. Il ne put s’empêcher d’avoir une pensé pour Ewen qui lui aurait sans doute reproché le rôle qu’il allait s’amuser à jouer a cet instant, mais son doux frangin n’était pas là… Et la présence de la jeune demoiselle allez diminuer quelques peu la souffrance de pas l’avoir a ses côtés.


- Je te crois sur parole, mais entrer dans le comité ne se fait pas par signature.

Sur ceux, il attrapa la cape et s’approcha d’elle puis, dans son dos, lui mis la cape sur les épaules puis fit glisser sa main le long de son bras pour lui prendre la sienne et lui mettre dedans le fleuret. Glissant l’autre sur sa hanche comme si il allait lui apprendre à danser, il guida sa main armé devant elle droite, comme pour un salut. Il lui glissa alors a l’oreille, d’une voix dont il était impossible de savoir si c’était séducteur ou juste amical :

- Envoute-moi, attire mon regard, si je deviens charmé par ta voix, le reste sera dérisoire…

Bien entendu, Maligan parlait de l’envouté de par sa connaissance en ses arts, ses façons de jouer un rôle ou encore de lui sortir un somptueux poème. En gros, lui faire ces preuves qu’elle est digne de rentrer dans ce comité. La seule chose marrante, c’était de voir si elle l’avait comprit entre ses mots ou si elle allait prendre ça d’une autre façon….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliška Urbanová
Black Velvet
avatar

Messages : 122
Points : 159
Date d'inscription : 05/07/2012

Carte étudiante
Groupe : Black velvet
Année : 2nd
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: "A propos, et la Cantatrice chauve?" (Maligan)   Lun 16 Juil - 16:23

Eliska était, disons, mal à l'aise. Elle n'était pas le genre totalement réfractaire aux contacts physiques, elle n'était pas de ces gens pour qui donner une accolade demande un impressionnant sang-froid. Mais quand même, il était beaucoup trop près, les mains pas assez innocentes pour comparer la situation à l'heure de pointe du métro, ou chacun est serré comme ici, mais pas exactement dans la même situation. Déjà dans les transport en commun, on est pas à l'aise, mais quand en plus on ne peut pas mettre les mains baladeuses sur le compte du manque de place, ça devient franchement intenable. Elka sentait son souffle, quelque part au dessus de sa nuque. Une bouffée de chaleur l'envahi, lui inondant les joues et le front. Le charmer? L’envoûter ?
Bref. Eliska se méprenait de façon notoire sur les intentions du jeune homme. La main sur sa hanche la gênait, la main qui tenait le fleuret en même temps que la sienne. Elle en était presque à paniquer, mais préféra se vexer. De quoi? Surement parce qu'il lui semblait vaguement qu'il se foutait d'elle, ou tout simplement parce qu'elle s'estimait capable de tenir un fleuret toute seule.
Elle avala avec difficulté sa salive. Eliska, dans sa vie, n'avait jamais réellement eu la possibilité de flirter. Entre les 14 ans d'éducation de princesse dans sa tour d'ivoire et sa période, finalement assez douloureuse, de maison de redressement, ou elle n'était pas à sa place, l'amour et les relations humaines n'avaient jamais eu beaucoup de substance.
"L'enfer, c'est les autres" disait Sartre. A ce moment-là, la tchèque était parfaitement d'accord avec lui.

Elle pivota sur la pointe de ses pieds, dégageant sa hanche avec un coup de rein, et se retrouva face au jeune homme, la main au fleuret toujours dans la sienne. C'était en fait un demi-tour parfait, qui aurait eu sa place dans un tango d'un niveau honorable. Pendant un instant, elle eu presque l'attitude brûlante et insolente des danseuses de tango, son dos cambré, les jambes tendues, le regard incandescent. Si elle avait eu une robe, l'effet eu été parfait.
Eliska dansait en réalité très bien. Les danses de salon n'avaient pas de secret pour elle, après tout elle avait été princesse. Et si cela contrastait absurdement avec son apparence quotidienne, elle était capable de marcher à la perfection dur de hauts talons, et savait avoir des attitudes de Lady.
Ce mouvement décalé lui était venu naturellement, sans qu'elle l'ai commanditer à son organisme. En un éclair, elle était de nouveau Eliska, cette paumée de la vie, qui n'avait rien à y redire. Elle dégagea sa main, celle qui tenait encore le fleuret.

Quelques pas en arrière, et elle prit appui sur le coin d'un bureau qui étaient dans son dos, encore chamboulée. Elle lui aurait presque crié "ne me touche pas!"... mais non, quand même pas. Ce n'était pas dramatique. Elle avait juste eu un petit moment de panique. Elle pris un inspiration pour parler, puis s'arrêta. Ses yeux partirent chercher quelque chose dans le coin supérieur droit de ses yeux, avant de passé dans la partie inférieure.

"...Tu connais le paradoxe du comédien de Diderot? Le bon acteur et celui qui fait croire à des sentiments qu'il ne vit pas, ou quelque chose comme ça. Moi, je suis très mauvaise. Faire croire que je suis à l'aise quand j'y suis pas, j'y arrive pas. Alors t'envoûter, te séduire ou n'importe quoi, en toute sympathie, va te faire foutre."

D'ailleurs, ce "en toute sympathie" était tout à fait honnête. Elle n'avait aucune animosité envers lui à cause de ça. Maintenant que c'était passé, elle n'en avait plus rien à foutre, elle était le genre à vivre dans l'instant. A la fin de sa petite réplique, elle en était presque à rire. "Va ta faire foutre" était déjà redevenu de la plaisanterie.

"On est pas tous des Don Juan Tenorio hein!" ajouta-t-elle en se mettant assise sur la table sur laquelle elle était appuyée, citant ainsi l'un de ses personnages préféré. Molière, Molière!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maligan Morgan
Black Velvet
avatar

Messages : 82
Points : 95
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 29
Localisation : Pas loin de son frère

Carte étudiante
Groupe : black Velvet
Année : 2 em
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: "A propos, et la Cantatrice chauve?" (Maligan)   Dim 19 Aoû - 2:00

Jolie petit pivotement digne d’un tango envoutant ! Maligan était du genre a tout observait alors se geste là, il le garda bien en mémoire. C’était assez intrigant que de s’apercevoir qu’une demoiselle semblant si peu raffiné puisse paraitre pendant un faible instant aussi distingué qu’une grande danseuse.

La jeune fille dégagea sa main et recula contre un bureau, un brin paniqué, se qui amusait Maligan. C’était vraiment marrant a quel point les femmes pouvaient prendre les choses de façon … différentes de celle des hommes. Un simple mot pouvait avoir bien des significations différentes et apparemment, ces paroles avaient était comprit tout autrement que ce qu’il en avait pensé. Se serait faux de dire qu’il ne l’avait pas cherché aussi….

Le « en toute sympathie » le fit sourire, quel drôle de petit bout d’humaine pour varier ainsi un langage amical avec de vilains mots par la suite. Il ne le prit pas mal, loin de là, il connaissait bien les risques à jouer et de toutes façon, il aurait toujours son frères pour se réconforté si il se retrouvait abattue par une demoiselle.

Il répondit à sa dernière remarque avec un sourire :


- J’espère ne pas trop lui ressembler, Don Juan reste un personnage hypocrite, cynique et froid, manipulant hommes et femmes, quitte a les déshonorés.

En y réfléchissant, en fait, si, il y ressemblait un peu, un peu beaucoup même, mais n’était-ce pas le meilleur moyens de faire taire les potins sur un quelconques rapprochement avec Ewen, (même si c’était vraie) ? Le jeu en valait la chandelle, la preuve, il était toujours a proximité de son frère malgré les ragots.

- Ravit de voir que tu possède un minimum de connaissance, puis-je savoir ce qui t’a intéressé dans notre comité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliška Urbanová
Black Velvet
avatar

Messages : 122
Points : 159
Date d'inscription : 05/07/2012

Carte étudiante
Groupe : Black velvet
Année : 2nd
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: "A propos, et la Cantatrice chauve?" (Maligan)   Mer 29 Aoû - 11:54

- J’espère ne pas trop lui ressembler, Don Juan reste un personnage hypocrite, cynique et froid, manipulant hommes et femmes, quitte a les déshonorés.

Elka marqua un temps d'arrêt à cette réflexion.

"Ben...oui. Justement" Pour elle, il y avait condensé dans cette phrase à peu près tout ce qui faisait le charme et l’intérêt du personnage. "Enfin, je veux dire, si il était pas comme ça, si il était honnête ce serait juste...heuuu" Elle chercha ses mots une fraction de seconde, puis, lasse de chercher, où peut être parce qu'elle n'en trouvait pas d'assez fort, elle passa la tranche de sa main sur sa gorge en tirant la langue, pour exprimer l'ennui mortel et la stupidité d'un tel concept.
Un don juan honnête. Un don juan vertueux! la bonne blague. C'était comme proposer une maison sans mur, ou peu importe la comparaison débile qu'on peut bien trouver à la place de celle-ci. Le vice semblait à Elka l'élément le plus intéressant, chez don juan, mais chez tous les personnages, voire personnes en général.
Malheureusement pour elle, heureusement pour d'autres, elle n'eut pas le temps d'étendre sa pensée sur le sujet, -ce qui lui aurait pris un temps fou!- car son interlocuteur reprit la parole.

- Ravit de voir que tu possède un minimum de connaissance, puis-je savoir ce qui t’a intéressé dans notre comité ?

"Haaa. c'était une sorte de test." Réalisa Elka qui, comme à son habitude, atterrissait doucement sur la planète compréhension. "Je dirai que le seul mot art à suffit à m'attirer ici." Elle eut une grimace au souvenir de la difficulté qu'elle avait eu à trouver l'endroit. Vu son niveau de détermination moyen, c'était un miracle qu'elle n'ai pas abandonné en cours de route. Il fallait vraiment qu'il soit question d'art. "Je suis une grande fan de tout ce qui à trait à l'art... En fait non, pas fan, je suis plutôt une sorte de fanatique. Particulièrement de l'art contemporain d'ailleurs... Bon alors, vous faites quoi dans ce club exactement ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: "A propos, et la Cantatrice chauve?" (Maligan)   

Revenir en haut Aller en bas
 

"A propos, et la Cantatrice chauve?" (Maligan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Velvet  ::  :: Bâtiment principal :: Les salles de classe :: Salle de littérature-