AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Yumi Koizumi - Love is only a matter of heart ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yumi Koizumi
Black Velvet
avatar

Messages : 45
Points : 123
Date d'inscription : 30/09/2012

Carte étudiante
Groupe : Black Velvet
Année : 3ème
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Yumi Koizumi - Love is only a matter of heart ...    Dim 30 Sep - 7:09


YUMI KOIZUMI


informations

Âge : 20 ans
Nationalité : Japonaise
Groupe : Black Velvet
Poste / année : 3ème année
Poids : 49 kg
Taille : 1m71
Poste vacant ? : Personnage Prédéfini



Description physique

Plutôt que de demander à n’importe quel passant, pourquoi ne pas demander à des personnes qui la connaisse, quels impressions elle leur a fait la première fois qu’ils l’ont vu ?

Ritsuka, meilleure amie de Yumi : « La première fois que j’ai vu Yumi ? A vrai dire, nous étions en maternel alors, autant dire que je ne m’en souviens pas vraiment. Je crois que j’ai été fasciné par ses yeux. Oui, ses yeux car être japonaise et avoir les yeux bleu ce n’est vraiment pas courant. Pas courant du tout même en fait. C’est ça qui m’a fait aller vers elle, elle qui était toute seule et depuis, on ne s’est plus quitté. Yu-chan ressemblait à une poupée à cette époque-là. J’adorais et j’adore toujours jouer avec ses cheveux parce qu’ils sont doux, long et en pleine forme ! »

Son meilleur ami : « Nous sommes voisins et ami d’enfance. Nos parents se connaissent très bien et j’ai toujours connu Yumi. Depuis que nous sommes nés. En tant que garçon, je peux vous dire que Yumi, au Japon, était très populaire auprès de nous pour sa beauté mais j’empêchais les garçons de s’approcher trop près d’elle pour lui faire du mal. Comme disait un ami à moi « Koizumi-san à la peau des japonais mais elle à ce quelque chose en plus, une chose que les femmes japonaises n’ont pas. Ce côté un peu sexy je dirais. ». C’est vrai, Yumi est une « half » comme on dit chez nous. Moitié anglaise, moitié japonaise. C’est pour cela qu’elle est plus grande que la moyenne des filles japonaises et qu’elle a les yeux bleu. Par contre, elle a les cheveux de jais des japonais, leur nez et leur comportement. »

Une amie : « Koizumi-chan possède une démarche gracile, gracieuse presque féline parfois. Son sourire réchauffe le cœur de ceux qui en ont besoin. J’ai toujours aimé ses yeux et sa bouche … pas dans le sens amoureux hein ! C’est juste que sa bouche, elle, eh ben, elle est bien rouge, bien pulpeuse et tout alors que je suis tout le contraire. J’aurais aimé avoir sa bouche en tout cas ! Et puis, en dehors de l’école, Koizumi-chan s’habille super bien ! Elle à la classe et est toujours élégante, raffiné et surtout, naturellement, elle sent bon ! J’adore ! »

Signes particuliers : A part ses yeux bleu vous voulez dire ? Elle a un bracelet sur son poignet droit qu’elle garde tout le temps avec elle, cadeau de son père avant qu’elle ne parte en Amérique. Elle possède aussi un bracelet de cheville offert par sa meilleure amie, Ritsuka. Et des boucles d’oreille de la part de son meilleur ami. On ne voit que rarement ces bijoux car elle reste très discrète sur ces derniers, elle ne les cache pas mais elle préfère ne pas les montrer, c’est personnel et tellement important pour elle !



Description psychologique

Encore une fois, demandons à ceux qu’elle aime de nous exposer son caractère…

Ritsuka : « Yu-chan est une fille que l’on peut qualifier de démonstrative, pour certains c’est une qualité, pour d’autres un défaut. En Amérique c’est peut-être une qualité mais au Japon, c’est plutôt un défaut ... Elle n’hésite pas à faire un câlin ou bien à donner un baiser sur la joue de quelqu’un –si elle le connait bien sûr-. Et puis, quand elle est heureuse, elle le montre. Quand elle est triste, elle le montre aussi. Quand elle est amoureuse … ça se voit … mais pas pour tout le monde apparemment … Bref … Sur ce plan là, elle est différente des japonais car nous sommes plutôt distant et nous ne montrons pas forcément ce que nous devrions montrer. Elle est trop mignonne quand elle nous saute dessus et nous fait un câlin ! GAHHHHH ça me manque ça ! »

Son meilleur ami : « Tu dis qu’elle est amoureuse de quelqu’un ? »

Ritsuka : « Idiot … J’ai pas dit qu’elle l’était maintenant ! »

Son meilleur ami : « Ah, tant mieux alors ! »

Ritsuka leva les yeux au ciel et murmura un « imbécile » que le jeune homme ne sembla pas entendre. En même temps, elle était contente de l’avoir eu ainsi, Yumi lui en aurait voulu si elle avait tout dit ou s’il l’avait découvert …

Takara, une amie : « Yumi-chan est une personne soignée et soigneuse. Quand on lui prête quelque chose, elle le rend dans le même état et même, il semblerait qu’elle améliore l’état de cet objet. Bizarre n’est-ce pas ? Pourtant, elle ne fait rien de spécial. Elle est toujours tiré à quatre épingle, c'est-à-dire que son uniforme est parfaitement mit et que, si jamais il ne l’est pas, elle se précipite au toilettes et les remet. Pareil pour ses cheveux, ils sont toujours parfaitement coiffé, soit laisser à l’air libre, soit en queue de cheval, en tresse ou en chignon mais jamais un cheveu ne dépasse. Ils sont discipliné les siens ! La chance ! C’était un peu la princesse de l’école en fait»

Junpei, un ami de Yumi et de son meilleur ami : « Yumi-chan est une grande bosseuse … enfin, elle travaille bien à l’école quoi. Toujours concentré sur les cours, elle fait toujours ses devoirs et quand elle ne comprend pas quelque chose, elle n’hésite pas à poser des questions. Il arrive souvent qu’elle aille à la bibliothèque et qu’elle travail ses cours et ses devoirs jusqu’à ce que la libraire lui demande de s’en aller parce que c’est l’heure. Mais, ce n’est pas tout, Yumi-chan aide ceux qui lui demande de l’aide, surtout dans les matières où elle est imbattable. »

Son meilleur ami : « Yumi est une fille très organisée, elle sait ce qu’elle doit faire et quand. Elle note tout ce qu’elle doit faire sur un petit calepin qu’elle garde sur elle et le consulte tous les jours. Ainsi, elle n’est jamais en retard pour faire ses devoirs ou à un rendez-vous. Elle programme tout ou presque afin d’être toujours au top ! »

Ritsuka : « Elle est le contraire de vous deux les garçons. Elle est même organisée pour vous, vous rendez compte ! »

Les deux garçons rougissent avant de secouer la tête. C’était vrai. La plus organisée de la bande c’était Yumi et elle savait toujours comment les aider et ce qu’ils devaient faire. C’était un peu leur mémo

Ritsuka dit après avoir soupiré : « Yu-chan est ce que l’on peut appeler spontanée ou franche si vous voulez. Quand elle pense quelque chose, c’est ce qu’elle pense vraiment. Quand elle dit qu’elle va vous aider dans une matière, elle n’attend rien en retour. Bref, sans aucune arrière-pensée et c’est ce qu’on aime chez elle ! Modeste, elle ne criera pas sous tous les toits qu’elle a eus une bonne note à un examen voir la meilleure note. Elle ne se prend pas la tête parce qu’elle est riche et n’a pas les airs de pimbêches que ce donne certaines filles d’ici. Elle reste simple tout simplement ! »

Junpei : « Sociable, chaleureuse, gentille voilà aussi des qualificatif qui lui vont comme un gant. Elle s’investit dans tout ce qu’elle fait et dans tout ce qu’elle entreprend. Par exemple, elle était dans le comité des festivals de l’école et elle se donnait à fond. Elle était un peu la secrétaire et la personne qui gérait l’emploi du temps planifié et si rien de ce qu’ils avaient dit était fait, soit elle le faisait elle-même, soit elle les retenait « prisonniers » pour qu’ils le fassent avec elle. »

Le meilleur ami de Yumi éclate de rire. Il semblerait qu’il se souvienne de quelque chose de marrant mais il ne dit rien. Ritsuka le pousse avant de reprendre la parole :

« Même si elle n’en a pas l’air, Yumi est jalouse. Elle n’aime pas qu’on touche à la personne qu’elle aime par exemple. Cependant, si quelqu’un à une meilleure note qu’elle, elle ne sera pas jalouse. Cela concerne uniquement les humains. Un peu possessive, elle n’aime pas vraiment prêter les choses surtout celles à qui elle tient le plus au monde. Cependant, concernant l’argent, elle en donne parfois à des associations caritatives, là-dessus, il n’y a aucun souci. »

Son meilleur ami : « Yumi n’est plus la petite fille naïve, qui fait confiance aux gens facilement que j’ai connu pendant des années. Elle a appris à ses dépens à se méfier des autres et maintenant, elle fait attention à chaque parole, chaque geste que l’autre fait et, dès qu’elle sent du danger, elle a plutôt tendance à fuir. En effet, elle ne sait pas se battre, elle à quelques rudiments que je lui ai appris mais, toujours elle s’enfuit. Cependant, c’est une petite maladroit et elle est capable, pendant qu’elle court pour fuir, de tomber parce qu’elle a trébuché contre un caillou. Si, si, je vous assure. Voire pour rien, cela lui arrive de temps en temps. »

Takara : « Maintenant que tu le dit, c’est vrai ! Mais il faut aussi ajouter que même si elle prend facilement la fuite ce n’est pas pour autant qu’elle se laisse faire. Elle à son petit caractère qui fait parfois fuir les garçons. »

Bien, je pense que vous en savez beaucoup sur la jeune fille alors pourquoi ne pas essayer d’en savoir encore plus sur elle en faisant sa rencontre hm ?

Aime : Ses ami(es) et surtout son meilleur ami ; le calme ; lire ; la musique ; le cinéma ; les mangas (sans pour autant être une otaku) et les dramas qui vont avec ; le Japon et sa culture ; son père (même si elle ne le voit pas souvent) ; rire ; les animaux etc.
Aime pas : Les pervers ; les araignées ; être déranger pendant qu’elle étudie ou pendant les cours ; le fait que sa mère l’est abandonné à son père sans avoir jamais de nouvelles ; qu'on l'embête ; être racketter etc.



Histoire


Ritsu-chan,

Je suis arrivé en Angleterre, tout va bien. Il fait beau mais déjà, je sens que l’éloignement me perce le cœur. Je ne vais plus te voir qu’au travers d’une webcam pendant longtemps et je ne serais plus aussi présente pour toi que je le devrais. Pardon.

Tu sais, je vais penser tous les jours à toi et à tout ce que tu as fait pour moi pendant ces vingt ans ou un peu moins. Je vais y repenser et tu vas me manquer et je vais avoir le mal du pays. Je vais vouloir rentrer même si IL est là. Tu m’as dit, tu m’as ordonné de le suivre après deux ans de séparation juste après que mon père m’est annoncé qu’il fallait que j’aille étudier autre part qu’au Japon.

Merci Ritsu-chan … Merci pour ça et merci pour tout. Je te contacterais très vite, peut-être même avant que tu ne reçoives cette petite lettre.

Ton amie, Yumi.



Chapitre 1 : La naissance d’une petite princesse, abandonné par sa mère

J’étais venu au Japon juste pour un voyage et j’avais rencontré Akihiko, un homme beau, intelligent, riche, populaire, PDG d’une maison de disque/livre/cinéma à l’aura presque planétaire et nous sommes devenues amant. J’ai prolongé mon séjour. Prolongé, prolongé et puis … je suis tombée enceinte. Ce n’était pas prévu et je ne voulais pas de cet enfant cependant, il était déjà trop tard pour avorter. Akihiko m’a accueilli chez lui pendant le reste de ma grossesse et aujourd’hui … j’ai perdu les os. Je suis à l’hôpital et je crie et je hurle et j’ai mal. Cet enfant va me tuer. J’ai mal, j’ai si mal. J’ai l’impression qu’on m’arrache l’intérieur du ventre. J’ai mal. Très mal. Trop mal. Je veux que ça s’arrête. Arrêter ! Je ne veux pas accoucher ! Je ne veux pas devenir maman ! Ma carrière serait gâchée ! Laisser-moi tranquille !
.
.
.
.
L’enfant est né. C’est une fille. Akihiko et moi on a décidé de l’appeler Yumi. Yumi Koizumi. C’est son nom de famille, pas le mien. Moi, je ne suis pas japonaise, je suis anglaise. Je n’appartiens pas à ce monde. L’enfant dort paisiblement à côté de moi dans la chambre d’hôpital et je la regarde. Je soupire. Je ne peux pas élever un enfant, je ne veux pas rester à la maison comme les femmes de l’ancien temps. Je ne le supporterais pas. J’aime mon indépendance. J’aime ma liberté. Je ne veux pas rester au Japon et je ne peux pas emmener ma fille …
.
.
.
.
Nous sommes rentrés dans la grande maison d’Akihiko et demain … Demain je m’en irais. Je ne lui ai pas encore dit. La petite est dans les bras de son père qui là montre à ses domestiques et à sa secrétaire. Je ferme les yeux et me détourne pour aller dans le salon où je m’installe sur le canapé. Leur regard sur moi n’a toujours pas changé. Ils me détestent toujours parce que je suis totalement différente d’eux. Je ne supporte plus leur regard moqueur, inquisiteur, plein d’abjection. Mais, ils ont l’air d’aimer ma fille. En même temps, à part mes yeux et ma bouche, elle a plus de l’allure japonaise que de l’allure anglaise qui me caractérise. Akihiko vient me voir et me donne Yumi qui s’est endormi. Je regarde si nous sommes seuls. Oui, parfait.

« Je … Je ne reste pas. »
« Quoi ? »
« Je n’ai pas ma place dans ton monde. Je t’aime et j’aime Yumi mais je ne peux pas rester. Je ne supporte plus leur regard sur moi … »
« Mais Yumi va avoir besoin de toi ! »
« Je ne veux pas rester une simple mère au foyer ! J’ai besoin de travailler aussi, tu comprends ? »
« Non, je ne comprends pas non. Si tu nous aimais vraiment, tu resterais ici ! »

Je me levais d’un bond tout en retenant Yumi tout contre moi. J’avais maintenant les larmes aux yeux. Le regard que je lui lançais, jamais je ne l’avais lancé à qui que ce soit et je savais que plus jamais je ne le lancerais à quelqu’un. Ce soir-là, je ne suis pas aller dîner avec Akihiko, je suis resté dans la chambre de ma fille, une dernière fois. C’était dur mais je ne pouvais pas faire autrement. Son père était plus riche que moi, elle serait plus heureuse et elle aurait tout ce qu’elle voudrait, j’en étais certaine.

Le petit matin se leva et Akihiko était derrière la porte quand je l’ai ouverte. Il à essayer de me retenir mais, je lui ai donné la petite avant de m’enfuir sans me retourné. J’ai pris tout de suite un avion et je ne suis jamais retourné au Japon depuis.

Chapitre 2 : Des rencontres exceptionnelles, logé dans le cœur d’une petite princesse

Yumi rencontra son meilleur ami alors qu’elle n’était encore qu’un bébé. Les voisins de son père travaillaient chez lui en tant qu’actrice et l’autre en tant qu’auteur à succès et ils avaient eu un enfant. Un garçon. Le père venait de temps en temps avec son fils pour que les deux bébés se connaissent et pourquoi pas grandissent en devenant ami. Et puis, chez le patron, il y avait des tonnes de nounous et de domestique pour son enfant puisqu’il n’était que rarement là. Depuis le départ de la mère de Yumi, il s’était plongé dans le travail, oubliant parfois un peu sa fille. Du coup, les petits grandirent ensemble et allèrent dans la même école où ils étaient déjà inséparables. On les prenait parfois pour des jumeaux tellement ils ne voulaient pas être séparé.

Un jour que son seul ami était malade, elle était toute seule et se faisait embêter par des garçons plus vieux qu’elle à cause de la couleur de ses yeux, elle fût secouru par une petite fille du même âge qu’elle qui les fît partir en courant. Elle s’appelait Ritsuka. La petite Yumi là remercia avant de l’inviter à jouer avec elle si elle le souhaitait et c’est ainsi que Ritsuka devient comme une sœur pour elle au fil des ans. Depuis, les trois sont inséparables, comme les cinq doigts d’une mal, comme une personne dans trois corps différents. Bref, des amis très proche.
Yumi était une petite fille qui faisait facilement confiance aux gens et était plutôt naïve. Ritsuka et le garçon décidèrent de protéger la jeune fille coûte que coûte. La protéger afin d’éviter qu’elle est mal à son petit cœur tendre. C’est grâce à eux que la jeune fille fût, par la suite accepter comme « half » par ses camarades et pas les enseignants qui ne disaient plus rien à propos de ses yeux.

La petite fille était littéralement élevé par les nounous et autres domestiques de la maison et elle adorait passer du temps avec eux. Elle aimait les aider à faire les tâches quotidiennes même si on lui disait que ce n’était pas à elle de faire cela. Yumi, arrivait toujours à les convaincre et grâce à cela, elle sait cuisiner, repasser, faire le ménage etc. C’était une façon de les remercier même s’ils n’apprirent cela que bien plus tard.

Chaque fois que le père rentrait d’un voyage de l’autre côté du Japon ou dans un autre pays, il offrait à Yumi des choses absolument merveilleuses ou bien totalement dégoûtante qui lui faisait peur. Quand il était là, c’était Akihiko qui s’occupait d’elle comme un père normal et elle était heureuse de pouvoir passer du temps avec son père qui était un peu … bizarre ? Extravaguant ? Elle ne savait pas vraiment comment le qualifier et encore moi Ritsuka qui, pourtant savait toujours désigner les gens. Elle était cependant heureuse et lui demandait souvent à aller avec lui au travail quand elle était en vacance mais il repoussait toujours en disant qu'elle était trop jeune et qu'elle allait se perdre. Elle patientait. Elle attendait le moment opportun pour lui redemande. Elle savait qu'un jour où l'autre, elle obtiendrait gain de cause !

Chapitre 3 : Enfin, connaître le lieu où Akihiko travail. Un frisson d’excitation parcourt mon échine.

Akihiko accepta d’emmener sa fille Yumi à l’endroit où il travaillait que lorsqu’elle eut sept ans. Pas avant. Elle avait réussi à obtenir ce qu’elle voulait le plus et elle en avait profité pour lui demander si elle pourrait venir de temps en temps là-bas après l’école ou pendant les vacances. A contrecœur Akihiko accepta. Il ne pouvait pas refuser cela à sa fille, elle lui avait demandé avec des petits yeux suppliants et il avait craqué. Il avait cependant peur que quelqu’un l’embarque parce que, justement, elle était à croquer. Ah les enfants, ils savaient y faire pour que les parents ne puissent pas refuser quoi que ce soit.

Yumi restait aux côtés de son père même si l’envie de courir de partout n’était jamais bien loin. Cependant, elle devait rester obéissante et sage comme il le lui avait demandé. Elle croisa des stars de la télé et même sa chanteuse préférée de l’époque. Elle avait été vraiment heureuse, surtout que la demoiselle lui avait donné un autographe. Quand elle fût dans le bureau de son père, elle exulta, sautillant de partout et Akihiko ne put faire autrement que rire. Elle s’assit par la suite dans le canapé et regarda son père travailler.

Très vite cependant, on frappa à la porte du bureau et un homme entra à l’intérieur. Il semblait inquiet, paniqué et se précipita vers le bureau du PDG avant de dire :

« C’est une catastrophe ! La petite fille qu’on devait avoir pour la publicité est malade, elle est à l’hôpital et nous n’avons pas le temps de lui trouver une remplaçante ! La publicité DOIT être tournée aujourd’hui ! »
« Calmez-vous Hidaka-san. Ne hurlez pas ainsi dans mon bureau ni devant ma fille s’il vous plaît » dit Akihiko parfaitement calme.
« Votre … Votre fille ? » dit l’homme en se tournant vers la petite qui se leva du canapé pour s’avancer vers lui et lui dire bonjour

Le regard qu’il posa sur elle fît se lever Akihiko pour se mettre devant elle. Il le regarda et dit d’une voix autoritaire :

« Ne pensez même pas à utiliser ma fille pour la publicité ! »

La petite regarda les adultes et sentait que l’atmosphère semblait tendue. Elle n’aimait pas ce genre de truc. Elle prit la main de son père et lui dit :

« Papa, on ne peut pas aider Hidaka-san ? »
« Comment ? »
« Ben … j’ai une amie ou un ami qui pourrait tourner dans sa publicité si tu ne veux pas que je tourne mais … je ne sais pas si on a le temps de les faire venir ici et puis, je ne sais pas si cela leur irait. »
« Yumi, ne me dit pas que tu veux tourner dans cette publicité ! »
« Si c’est seulement de dos ça devrait aller tu ne penses pas ? »
« C’est justement de dos petite Mademoiselle »
« Alors Papan dis oui s’il te plaît ! Parce que sinon, tu seras siffler et je ne veux pas de ça ! »

Encore une fois Akihiko ne put pas refuser cela à sa fille. Il l’accompagna cependant. Des coiffeuses, des maquilleuses s’occupèrent de la petite pour lui mettre la robe qu’elle devait porter et, on lui expliqua ce qu’elle devait faire. Elle semblait avoir tout comprit mais elle était très nerveuse devant tant de monde connu. Elle courut vers son père qui la fît se calmer grâce à quelques mots. Finalement, après quelques shoots, la publicité était dans la boîte et elle put retrouver son père qui la félicita.

Yumi avait senti des frissons parcourir tout son dos, passant de la colonne vertébrale jusqu’à son crâne. Des frissons d’excitations, de frisson de passion. Bref, elle se sentait bien. Elle était vraiment excité et heureuse. Même si personne n’avait vu son visage, elle allait passer à la télé et c’était tout de même la classe ça ! Cependant, elle n’en parla jamais à personne sauf à Ritsuka et à son meilleur ami. Ils gardèrent cela secret …

Chapitre 4 : Grandir c’est bien mais c’est effrayant aussi …

De petite fille, Yumi passa à l’adolescence. Ahhh, l’adolescence. Un monde à la fois plein de charme et plein de frayeur. L’adolescence et les premiers émois amoureux –les véritables tous du moins-. L’adolescence et la puberté –avec tout ce que ça entraîne-. L’adolescence et l’acné –ouuhhh c’est pas bien ça-. L’adolescence et les jalousies-. L’adolescence et les disputes etc.

La jeune fille était toujours avec ses amis de toujours bien que son cercle s’était agrandit depuis qu’elle fréquentait le collège. Elle eut d’ailleurs son premier amour-là. Son meilleur ami lui mettait toujours des bâtons dans les roues à chaque fois qu’elle voulait parler à celui qui faisait frémir son cœur et un jour, elle l’embarqua dans une classe vide où elle porta pour la première fois un coup à son ami –d’ailleurs, c’était la première fois qu’elle frappait quelqu’un-. Elle le gifla le plus fort qu’elle pouvait tandis que ses beaux yeux bleu se remplissaient de larmes.

« Tu n’es pas mon père ! J’ai le droit d’être amoureuse et de vouloir lui parler ! Arrête d’interférer avec ça ! »

Et elle s’en alla en courant tandis que le jeune homme restait figé sur place. Il lui en voulait de l’avoir giflé mais en même temps il se questionnait sur son comportement à lui.

Le lendemain, Yumi le fuit toute la journée, ne lui adressa pas un mot ni même un regard et elle put enfin parler à son premier amour tranquillement. Ce ne fût que deux jours plus tard que tout s’arrangea entre Yumi et lui … grâce à Ritsuka d’ailleurs. Elle en avait marre de les voir si triste et surtout elle en avait marre que Yumi évite comme la peste son plus vieil ami. Elle les réconcilia en les invitant, chacun de leur côté chez elle « pour prendre le thé et discuter » selon elle. Quel ne fût pas la surprise de la fille et du jeune homme lorsqu’ils se croisèrent ! Yumi faillit prendre ses jambes à son cou mais le garçon la retenait prisonnière contre lui et, c’est ainsi qu’ils se réconcilièrent. Alala, Ritsu-chan avait toujours de bonnes idées !

Comme vous pouvez vous en douter, le premier amour de la jeune fille tomba à l’eau tout comme le suivant. Elle décida donc d’éviter de tomber amoureuse aussi facilement. D’apprendre à connaître la personne d’abord et ensuite … ensuite et ben, elle verrait. C’est vers la dernière année du collège que son meilleur ami devient soudainement populaire et Yumi en était à la fois contente pour lui et malheureuse parce que peut-être qu’il ne voudrait plus être avec elle.

Le choc passé, un deuxième arriva. Il sortait avec une fille ! Il ne leur avait pourtant rien dit sur le fait qu’il était tombé amoureux d’une fille. Cependant, à part un sincère félicitation de la part de Yumi, elle ne fît aucune remarque. Ils sortirent ensemble pendant trois semaines avant qu’ils ne cassent et à partir de là, les conquêtes du jeune homme s’enchaînèrent et Yumi avait l’impression qu’il là laissait un peu de côté ce qui lui faisait mal. Afin de se rapprocher de lui de nouveau, elle lui dit qu’il pouvait tout lui dire pour, peut-être lui donner des conseils sur comment approcher tel ou tel fille. Elle n’aimait pas spécialement faire ce genre de chose mais si c’était pour garder son meilleur ami à ses côtés alors … elle le ferait …

Chapitre 5 : J’ai eu tellement peur … Au revoir, mon cher ami …

La jeune fille, à l’âge de 18 ans se fît attaquée. Comment ? Pourquoi ? Par qui ? Cette réponse a été résolue quelque temps plus tard.

Durant les vacances d’été des jeunes gens, Ritsuka, le son ami et Yumi se voyait le plus souvent possible, presque tous les jours et ils décidèrent d’aller ensemble à un feu d’artifice organiser pendant l’été. Y aller sans adulte juste tous les trois plus deux ou trois autres personnes. D’habitude, ils regardaient le feu d’artifice depuis la maison de Ritsu-chan car ils y voyaient bien et personne ne les embêtaient mais, cette année, ils voulaient connaître l’ivresse de partager le feu d’artifice avec tout le monde. Ils avaient hâte ! Lorsque le jour J arriva, les filles avaient décidé de se pomponner et de mettre leur plus beau kimono. Autant dire que toute la journée jusqu’à ce que les garçons arrivent pour les chercher fût une journée de fille. Les conseils maquillages, coiffure et autre fusaient dans la chambre de Yumi et cette dernière s’amusait comme une petite folle. Elle adorait quand elles se retrouvaient entre fille. Elles pouvaient parler de tout et de rien, c’était marrant !

Ce jour-là, était un jour vraiment exceptionnel et quand les garçons arrivèrent et que les filles descendirent les marches d’escaliers, autant vous dire que les battements de leur cœur se sont accélérer.

JUNPEI – « Vous vous êtes faites belles juste pour nous ? »
RITSUKA – « Non mais tu rêves là ? C’est pour les garçons, les plus beaux qu’on puisse trouver, qu’on la fait ! »
JUNPEI – « Mais, nous sommes les plus beaux, pas vrai les gars ? »

Seul des hochements de tête firent écho à sa demande. Il se sentait soudainement seul le Junpei là. Le meilleur ami de Yumi s’approcha de celle-ci et lui sourit avant de remettre comme il le fallait une mèche de ses cheveux. Il fallait maintenant partir pour être à l’heure pour le feu d’artifice et surtout, pour profiter un peu des stands qu’il y avait toujours.

Quand ils arrivèrent là-bas, l’endroit était bonder de monde et il devait faire très attention à ne pas être séparer. Bon, même s’ils étaient séparés ils auraient toujours leur portable mais bon, il valait mieux éviter tout de même ! Cependant, ils furent séparés. Yumi restait seul. Au début, elle pensait que ce n’était qu’un accident. Elle essaya d’appeler son meilleur ami mais apparemment, il ne l’avait pas entendu vibrer, son portable. Elle sentit une main se poser sur son épaule et vit deux lourdauds qui commençaient déjà à lui parler. Elle se dégagea et recula avant de se faufiler entre les gens le plus rapidement possible. Elle avait peur maintenant et elle ne savait pas où était ses amis. Des larmes commençaient à apparaitre dans ses yeux bleus sans couler le long de ses joues et elle les retient comme elle le pouvait.

Elle les chercha pendant une bonne dizaine de minutes avant de rappeler son amie puis Ritsuka, puis Junpei, puis Takara. Aucun d’eux ne répondait. C’est à ce moment-là qu’elle s’aperçut qu’elle n’avait pas beaucoup de réseau. Elle recommença à marcher et, à cause de la foule, elle se fît embarquer dans des endroits bizarre. Elle arriva à se dégager car, soudainement, il n’y avait que peu de personne. Comme si tout le monde évitait cet endroit. Elle ne savait pas pourquoi. Elle essaya de retourner vers la foule mais les lourdauds d’avant l’avait rattrapé et la retenait. Elle cria mais personne ne l’entendit et les lourdauds l’emmenèrent plus loin.

Ils étaient quatre. Quatre garçons et rien qu’à voir leur regard et leur sourire, Yumi sut qu’elle était dans le pétrin total. Les garçons rièrent d’un air dangereux avant que Yumi ne soit plaquer au sol. Elle comprit qu’il allait se passer quelque chose de grave. La peur l’emporta et elle recommença à crier, hurler et à pleurer sans que rien ne fasse arrêter les garçons qui riaient d’un air gras.

YUMI – « Lâchez-moi ! Lâchez-moi ! AU SECOURS !!!!!!!!!! »
Un garçon – « Tu es une belle proie, tu crois vraiment qu’on va te lâcher ? Tu es riche, tu dois avoir plein d’argent dans ta bourse et en plus, on va s’amuser avec toi pendant longtemps ma belle, crois-moi et je crois que tu aimeras ! »

Yumi se mordit la lèvre inférieure et hocha négativement la tête. Les hommes prirent sa bourse et piquèrent tout l’argent qu’elle avait sur elle. Un autre s’assit près d’elle et commença à enlever son obi pour découvrir ses sous-vêtements. Elle pria pour que quelqu’un vienne et avant que l’homme qui avait ouvert sa braguette ne la viole, une ombre apparut. Cette ombre, elle là connaissait bien. C’était son meilleur ami qui assomma tous ces messieurs avant d’appeler la police pour se précipiter ensuite vers Yumi qui tremblait comme une feuille et versait toutes les larmes de son corps. Elle se réfugia dans ses bras pour pleurer jusqu’à l’arrivée de la police qui arrêta les hommes et Yumi déposa une plainte pour vol et tentative de viol. Peu après, elle sût que cette attaque avait été commandité par quelqu’un mais ils ne savaient pas qui.

Lorsqu’Akihiko sût ce qu’il s’était passé, il avait accouru auprès de sa fille et se doutait qu’en fait, c’était plus lui qui était visé derrière sa fille. Il le sentait. Il fallait qu’il mette sa fille à l’abri ! En attendant, Yumi sentait que quelque chose avait changé en elle. A chaque fois qu’elle voyait son meilleur ami, elle sentait son cœur battre plus rapidement et elle se sentait nerveuse. Elle en parla à Ritsuka qui lui dit qu’elle était très probablement amoureuse de lui. Yumi dénigra cela au début et, petit à petit, elle dû se rendre à l’évidence Ritsu-chan avait raison ! Cependant, elle ne voulait pas gâcher leur amitié et donc ne le lui avait jamais avoué.

Un jour, la famille de son meilleur ami décida qu’il était temps pour lui de découvrir autre chose que le Japon et, après le lycée, ils l’envoyèrent en Angleterre. Le jour où il devait partir, il donna à Yumi des boucles d’oreilles et un cadeau à Ritsu et aux autres personnes qui l’accompagnait tandis que les autres lui donnèrent aussi quelque chose. Yumi avait les larmes aux yeux et ne voulait pas le laisser partir mais, elle n’avait pas le choix, elle le savait. Son ami lui promit de la contacter souvent et de venir la voir dès que possible.
Lorsque l’avion partit, Yumi fût inconsolable. Elle était si proche de lui et maintenant, il n’était plus là, ce n’était pas juste ! Et en plus au moment où elle se rendait compte qu’elle l’aimait bien avant ce qu’il s’était passé lors de ses 18 ans mais elle avait toujours prit cela pour de l’amitié …

Chapitre 6 : Goodbye Japan, Good Day England !

A 20 ans, Yumi apprit quelque chose d’assez improbable. Son père voulait l’envoyer étudier autre part qu’au Japon et il lui demanda si elle avait une idée de pays. Sans réfléchir, elle dit qu’elle voulait aller en Angleterre avant de rougir. Akihiko sourit. Il avait compris depuis longtemps que sa fille aimait le fils de ses voisins et il chercha donc une école réputé et pour fils de riche. Il se trouve que le fils des voisins était à Black Velvet et il décida de chercher un peu cette école. Il là trouva parfaite pour sa fille et il eut un choc. La mère de celle-ci faisait partie du personnel ! Il hésita avant de décider de la contacter. Celle-ci faillit lui raccrocher au nez mais lorsqu’il dit le prénom de Yumi, elle ne put faire autrement que de l’écouter jusqu’au bout. Yumi allait venir en Angleterre ? Yumi allait venir à Blck Velvet ? Elle faillit s’évanouir. Comment était-ce possible ? Akihiko lui promit de ne rien lui dire à propos d’elle et elle accepta de garder un œil sur elle.

Yumi annonça la nouvelle à son meilleur ami qui en était ravi et elle annonça également à Ritsuka et au reste de ses amies(s) qu’elle partait. Ce fût un déchirement bien sûr mais en même temps, elle était heureuse car elle allait pouvoir revoir son plus vieil ami. Le jour vient où elle dû s’en aller. Son père lui offrit un bracelet et Ritsuka une chaîne de cheville et les autres des peluches par exemple ou des CD collectors.

La voilà maintenant à Black Velvet, prête à prendre ses cours et à se faire de nouvelles connaissances et surtout, visiter le pays natal de sa mère …



Derrière l'écran

Pseudo/prénom: Lili (oui,oui, c’était moi l’invitée ^^), Linaewen
Comment vous nous avez découverts ?: De partenariat en partenariat
Commentaire ?: Très jolie design, doux et chaleureux, félicitation !
Comment s'appelle ton chien ? : Comment vous savez que j’ai un chien °° /SBAFF/ ... Magic est son nom ou pas


MAPYDEW



Dernière édition par Yumi Koizumi le Dim 30 Sep - 15:49, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abriel B. Vaughan
Rusty Nail
avatar

Messages : 1195
Points : 1454
Date d'inscription : 08/02/2011
Age : 28

Carte étudiante
Groupe : Rusty Nail
Année : 2e
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Yumi Koizumi - Love is only a matter of heart ...    Dim 30 Sep - 7:28

Bienvenue sur le forum miss. :D

N'oublie pas de prévenir quand ta fiche sera terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ur-sick.purforum.com
Yumi Koizumi
Black Velvet
avatar

Messages : 45
Points : 123
Date d'inscription : 30/09/2012

Carte étudiante
Groupe : Black Velvet
Année : 3ème
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Yumi Koizumi - Love is only a matter of heart ...    Dim 30 Sep - 7:31

Merci bien :)
Je préviendrais quand elle sera terminé, pas de soucis !

Par contre, j'ai un petit problème, je suis nulle en graphisme et quand j'ai essayer de réduire le Header de Yumi dans sa fiche de poste vacant et ben ... c'est comme si elle était applatit cry
Est-ce que quelqu'un veut bien m'aider s'il vous plait ? *yeux de chat potté*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abriel B. Vaughan
Rusty Nail
avatar

Messages : 1195
Points : 1454
Date d'inscription : 08/02/2011
Age : 28

Carte étudiante
Groupe : Rusty Nail
Année : 2e
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Yumi Koizumi - Love is only a matter of heart ...    Dim 30 Sep - 7:41

Voilà. Je t'ai fait ça.



Code:
http://i48.tinypic.com/rwm6ao.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ur-sick.purforum.com
Yumi Koizumi
Black Velvet
avatar

Messages : 45
Points : 123
Date d'inscription : 30/09/2012

Carte étudiante
Groupe : Black Velvet
Année : 3ème
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Yumi Koizumi - Love is only a matter of heart ...    Dim 30 Sep - 8:39

Aw !
Merci beaucoup ♥
Désolée de t'avoir fait faire ça

*va se cacher*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Délia Gomez
Black Velvet
avatar

Messages : 644
Points : 647
Date d'inscription : 06/10/2011

Carte étudiante
Groupe : Black Velvet
Année : 2e année
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Yumi Koizumi - Love is only a matter of heart ...    Dim 30 Sep - 9:52

C'est pas bien grave... il fait déjà tout sur le forum :)

En passant, bienvenue :D

Quand tu seras validée, inscris-toi à l'évènement !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumi Koizumi
Black Velvet
avatar

Messages : 45
Points : 123
Date d'inscription : 30/09/2012

Carte étudiante
Groupe : Black Velvet
Année : 3ème
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Yumi Koizumi - Love is only a matter of heart ...    Dim 30 Sep - 15:51

Merci beaucoup pour l'accueil !

Délia, j'avais l'intention de m'inscrire à l'évènement ne t'inquiète pas :)

Je pense avoir terminé ma fiche :)

Enjoy if possible :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léandre Lambert
Black Velvet
avatar

Messages : 101
Points : 376
Date d'inscription : 02/09/2012

Carte étudiante
Groupe : Black Velvet.
Année : 3ème année.
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Yumi Koizumi - Love is only a matter of heart ...    Dim 30 Sep - 16:01

Bienvenuuuuuue-euuuuh /o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumi Koizumi
Black Velvet
avatar

Messages : 45
Points : 123
Date d'inscription : 30/09/2012

Carte étudiante
Groupe : Black Velvet
Année : 3ème
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Yumi Koizumi - Love is only a matter of heart ...    Dim 30 Sep - 16:17

Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abriel B. Vaughan
Rusty Nail
avatar

Messages : 1195
Points : 1454
Date d'inscription : 08/02/2011
Age : 28

Carte étudiante
Groupe : Rusty Nail
Année : 2e
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Yumi Koizumi - Love is only a matter of heart ...    Dim 30 Sep - 17:45

Et hop. :)

Je valide cette fiche avec grand plaisir : c'est tout parfait.
Bienvenue parmi la crème de la crème. \o/

N'oublie pas d'aller faire tous les petits bidules administratifs et de chercher des compagnons de jeu.
Éclate-toi. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ur-sick.purforum.com
Yumi Koizumi
Black Velvet
avatar

Messages : 45
Points : 123
Date d'inscription : 30/09/2012

Carte étudiante
Groupe : Black Velvet
Année : 3ème
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Yumi Koizumi - Love is only a matter of heart ...    Lun 1 Oct - 7:44

Merci beaucoup Abriel !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Yumi Koizumi - Love is only a matter of heart ...    

Revenir en haut Aller en bas
 

Yumi Koizumi - Love is only a matter of heart ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation nouvelle equipe : Yumi Yumi!
» love and hate
» Habbo Love 2007 = Pourrave
» all you need is love
» Le clip love game :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Velvet  ::  :: l'admission :: présentations acceptées-