AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bad Romance [Pv Abriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Avril Blackwood
Black Velvet
avatar

Messages : 312
Points : 334
Date d'inscription : 28/08/2011

Carte étudiante
Groupe : Black Velvet
Année : 4 ème
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Bad Romance [Pv Abriel]   Mer 31 Aoû - 15:00

Une nouvelle année venait de démarrer au sein de Blakc Velvet, les étudiants étaient arrivés la veille et avaient regagnés leurs résidences respectives. Comme chaque année, Avril, accompagnée de son éternel cours, avançaient d'un pas actif dans les couloirs des bâtiments. La veille, celle-ci avait déjà briser la morale de certaines nouvelles recrues qui étaient beaucoup trop contente d'être là, il faut dire que sans Avril, Black Velvet partait rapidement à la dérive. Les cours allaient bientôt débuter et Avril tenait à être l'un des premier élève en classe, en tant qu'élève modèle, celle-ci devait faire attention à son image. A chaque pas, les élèves s'écartaient pour la laisser passer, Avril aimait son statut, elle se sentait au dessus de tout le monde et adorait ça. Sa jupe plissée se soulevait d'une manière très sensuel à chacun de ses pas, ses talons martelaient fermement le sol affichant sa confiance en soi. Ses cheveux qu'elle avait délicatement bouclée, étaient attachés en queue de cheval laissant seulement deux mèches tombant le long de son visage. Les filles qui l'a suivait avaient pour chacune des tenues qui allaient avec la sienne et chacune d'entre elle portait un des livres d'Avril qui ne tenait pas à abimer sa manucure. Avril arriva devant la salle de philosophie, la demoiselle récupéra ses livres et congédia ses courtisanes, elles aussi devaient allé en cours et malheureusement aucune d'entre elle n'était avec elle cette année. Cependant, ce n'était pas un problème, la jeune femme n'avait pas besoin d'elle pour envoyer balader un ou deux élèves.

Après les cours de la matinée, Avril retrouva ses compagnes lors de la pause de midi, d'ailleurs, celle-ci leur demanda de lui prendre un plateau et de l'attendre à leur table habituelle à la cafétéria de l'école, en fouillant son sac, Avril se rendit compte avec horreur qu'elle avait laissée son portable sur la table dans la dernière salle où elle avait eu cours. D'un pas rapide elle arpenta les couloirs désertés par les élèves qui c'étaient tous rués vers vers le réfectoire qui devaient être plein à l'heure qu'il est. La jeune femme arriva enfin à destination, ne voulant pas entrer impoliment au cas où un professeur ce serait attardé pour régler la finissions de ses cours, elle frappa doucement contre la porte et entra. Rapidement, elle se dirigea à sa place, son téléphone n'avait pas bougé de place, il attendait patiemment sa propriétaire qui fut d'ailleurs très contente de le retrouver. Sans tarder, elle ouvrit le clapet et vérifia ses messages, elle en supprima la moitié et le rangea dans son sac à main. Ce n'est qu'en relevant la tête qu'elle aperçut que celle-ci n'était pas seule, sa surprise fut elle qu'elle ne put s'empêcher de sursauter. Elle posa une main sur sa poitrine et poussa un soupir de soulagement, quel idiot celui là ! La moindre des choses aurait été de se manifester un minimum.

"Non mais ça ne va pas de faire peur aux gens comme ça....Et d'abord t'es qui toi?"Demanda t-elle d'un ton froid.

Elle l'examina de haut en bas, elle ne l'avait jamais vue ici, il devait surement être nouveau, Avril était assez étonnée, d'habitude les nouveaux élèves se manifestaient toujours et la jeune femme s'empressait de les remettre à leur place, alors que lui ne c'était pas montré une seule fois. La jeune femme lui décocha un regard noir, elle ne le connaissait pas mais elle tenait à ce que lui, tout comme les autres la connaisse et la craigne.

"Je ne t'es jamais vue ici, tu es en quel année?"


Dernière édition par Avril Blackwood le Sam 3 Sep - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abriel B. Vaughan
Rusty Nail
avatar

Messages : 1195
Points : 1454
Date d'inscription : 08/02/2011
Age : 28

Carte étudiante
Groupe : Rusty Nail
Année : 2e
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Bad Romance [Pv Abriel]   Jeu 1 Sep - 22:16

Spoiler:
 

C’était la première journée officielle qu’il passait à Black Velvet. Journée complète. Journée régulière, si on considérait que d’aller à tous ses cours de la journée (une première pour Abriel) allait devenir une habitude forcée. Pour l’instant en tout cas, la moitié seulement de cette journée était passée, avec la lenteur du sable qui s’écoule dans un sablier. Ses deux premiers cours avaient été d’un ennui relativement supportable; chimie et philosophie. Le fait est qu’il avait plus l’impression d’apprendre seul chez lui, le nez dans un livre, plutôt que dans une classe où tout le monde jacasse en même temps, se marche dessus pour donner des réponses le trois quart du temps incorrectes … Pour le jeune homme, ça n’était pas ce qu’il se faisait comme idée de « l’environnement scolaire idéal ».

Lorsque son deuxième cours s’était achevé, il avait espéré pouvoir demeurer dans le local, mais apparemment, le professeur n’attendait que de voir sa classe se vider pour sortir lui-même et mettre la clé dans la porte. Agacé, Abriel s’était donc levé, avait ramassé son crayon et enfoncé brusquement ses papiers dans son sac avant de sortir et de traîner un peu dans les couloirs, distraitement, à la recherche d’un endroit où s’installer tranquillement, loin de l’agitation et du brouhaha du midi. Il lui fallu tourner plusieurs poignées de portes verrouillées avant de trouver une salle de classe demeurée ouverte. Il y avait peu de fioritures sur les murs, une salle neutre, probablement pas un local d’histoire ou de géographie : les murs auraient alors été couverts de cartes du monde, ou de posters représentant des paysages d’un peu partout autour du globe. Se dirigeant vers le fond du local, il tira un chaise et s’y posa, étirant ses grandes jambes devant lui, se calant confortablement dans une position plus ou moins recommandée pour la santé du dos, complètement avachi sur son dossier, la tête relâchée vers l’arrière. Les yeux fermés, il enfonça un écouteur dans son oreille et démarra son mp3. Ça n’était pas vraiment le sien, étant donné qu’il n’avait pas les moyens de se payer ce genre d’extravagances. Mais il l’avait trouvé qui dépassait du sac d’un type et il l’avait pris, tout naturellement. Il faudrait qu’il fasse un petit ménage dans la sélection musicale, mais dans l’ensemble ça allait. Quelques titres étaient écoutables. Détendu, il demeurait toutefois à l’affût, comme un petit animal sauvage déposé dans un nouveau territoire hostile.

C’est pourquoi il ne fut pas surpris quand quelqu’un entra dans le local. Relevant une paupière, il vit du coin de l’œil une jeune femme fourrager pour trouver son téléphone. Avoir mieux regardé, il aurait pu le trouver, le prendre et le refourguer dans la rue pour un bon prix. Tant pis. Ce serait pour la prochaine fois. Lui, immobile, ne fut toutefois pas remarqué par la jeune femme. Du moins pas tout de suite.

"Non mais ça ne va pas de faire peur aux gens comme ça....Et d'abord t'es qui toi?"


Il grimaça. Il aurait préféré qu’elle ne le remarque pas et se contente de sortir. Mais bon … Avec sa taille et son allure, il ne pouvait pas vraiment espérer que les gens ne le voient pas. Il avisa le regard noir que lui lançait la jeune femme et l’ignora joliment en abaissant à nouveau sa paupière.

"Je ne t'ai jamais vu ici, tu es en quel année?"

Décidemment, il aurait préféré qu’elle ne le remarque pas et se contente de sortir. Des deux questions qu’elle lui avait posées, aucune ne lui inspirait l’envie de se donner la peine de même penser à une réponse. Il eut envie de se lever, prendre ses affaires et partir. Mais il était bien ici … du moins avant l’intrusion. Il se demanda combien de temps elle mettrait à partir s’il se contentait de l’ignorer. Se calant un peu plus dans sa chaise, il la fit reculer un peu avec un raclement bruyant sur le plancher et amorça le mouvement de vouloir mettre le second écouteur dans l’oreille qui était toujours accessible aux jacasseries de l’étudiante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ur-sick.purforum.com
Avril Blackwood
Black Velvet
avatar

Messages : 312
Points : 334
Date d'inscription : 28/08/2011

Carte étudiante
Groupe : Black Velvet
Année : 4 ème
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Bad Romance [Pv Abriel]   Ven 2 Sep - 12:14

Décidément c'était le comble ! Non seulement il n'avait pas l'air de vouloir se présenter mais en plus il fit carrément la sourde oreille aux questions que venait de lui poser la jeune femme. Avril garda cependant son calme, visiblement cet élève était de première année, elle s'en doutait car, il se serait déjà mis à trembler devant elle avant de lui répondre. Peu importe, elle ne partirait pas d'ici avant d'avoir eu les réponses aux questions qu'elle avait posée, Avril poussa un soupir d'agacement et s'approcha de la table où celui-ci c'était installée avant de se poster devant lui. La jeune femme l'examina de nouveau, les vêtements qu'ils portaient n'étaient pas de marque et sa coiffure laisser à désiré. D'ailleurs, elle remarqua le Mp3 hors de prix que celui-ci tenait dans ses mains, c'était le dernier modèle et Avril possédait le même, la jeune femme attrapa le Mp3 et coupa le son, elle voulait qu'il cesse de l'ignorer et cet appareil n'allait pas aider à l'écouter.

"Tien donc, c'est étonnant que quelqu'un habillé avec des vêtements sortant de la soupe populaire est avec lui un objet qui n'est surement pas dans ses moyens, j'imagine que le prendre à quelqu'un d'autre à du être plus simple que de l'acheter."
Dit elle d'un ton hautain.

Il pouvait continuer à l'ignorer si il le désirait, en attendant Avril ne lâcherait pas l'affaire, si elle avait horreur d'une chose c'était d'être ignorée. Le portable de la jeune femme se mit à vibrer, celle-ci s'empressa de l'attraper pour y découvrir plusieurs messages des filles qui lui demandaient ce qu'elle faisait, évidement, il ne fallait pas autant de temps pour aller chercher un téléphone. Cependant, la jeune femme ne répondit pas aux messages, elle n'avait pas encore finit avec l'inconnu qui se trouvait assis face à elle.

"Écoute moi bien ici tu es sur MON terrain, je fais partit des personnalités qui gouverne Black Velvet et toi tu n'es rien de plus qu'un étudiant tout ce qu'il y a de plus ordinaire donc sois tu arrêtes de m'ignorer, sois je serais obligée de raconter aux directeurs que tu as volé un objet de grande valeur à l'un des étudiants, sans compter le fait qu'il est interdit de rester dans une salle de cours comme tu le fais, et de toute façon la couleur de ce Mp3 ne te va pas du tout."

Les mots qu'elle venait d'employer étaient plutôt dur mais c'était ça, qui faisait qu'elle était une personne crainte la violence physique ne mener à rien, pour se faire respecter il suffisait d'utiliser les bon mots. Avril dévisagea le garçon et se rappela tout de même de ses bonnes manières, ses gouvernantes lui avaient toujours dit que lorsque l'on demander l'identité d'une personne il fallait d'abord se présenter, dans ce cas présent, elle n'avait aucunement envie de le faire avant lui, mais elle fit tout de même un effort.

"Avec tout ceci j'en oublie que j'ai des manières, bien que je n'ai aucune envie de me présenter sans que je sache qui tu es, on ma toujours dit de se présenter à quelqu'un lorsque l'on demande son nom, donc je suis Avril Blackwood."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abriel B. Vaughan
Rusty Nail
avatar

Messages : 1195
Points : 1454
Date d'inscription : 08/02/2011
Age : 28

Carte étudiante
Groupe : Rusty Nail
Année : 2e
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Bad Romance [Pv Abriel]   Sam 3 Sep - 23:18

Quelque chose d’ombrageux se posta entre la lumière provenant des grandes fenêtres et le visage d’Abriel. Même les yeux clos, il pouvait le deviner. Impassible, il se contenta toutefois d’attendre. D’ailleurs, aucun tressaillement ne vint l’agiter lorsque la musique fut coupée brutalement. Aucun sursaut, aucun signe de frustration. Visiblement, le visage aussi expressif du jeune homme n’était en rien un reflet de l’air qu’avait la jeune étudiante, qui trépignait visiblement de se voir ignorer de la sorte; c’est ce qu’il constata en ouvrant les yeux paresseusement. Le commentaire de la jeune femme aurait pu lui donner envie de rire. Il aurait sans doute fait sursauter quelqu’un de plus nerveux que l’adolescent. Mais Abriel n’était ni du genre à rire, ni du genre à sursauter. Il accusa le coup avec un haussement de sourcil à peine perceptible, se fichant éperdument de ce que cette petite gosse de riche pouvait bien penser de lui. Et puis à quoi bon se soucier d’elle ? Elle était déjà occupée à tripatouiller son cellulaire pour regarder il ne savait quoi. Elle finirait sans doute par le lâcher bien vite. Elle avait lâché le mp3, en tout cas. Abriel redémarra la musique, mais enleva toutefois une oreillette. Il enfonça l’appareil dans ses poches, hors d’atteinte de la gamine.

Mais c’était demander beaucoup, apparemment, car elle était revenue à la charge, accumulant dans son discours des éléments disparates qui manquèrent d’étourdir le garçon : comment diable autant d’âneries pouvaient provenir d’une même bouche ?

"Avec tout ceci j'en oublie que j'ai des manières, bien que je n'aie aucune envie de me présenter sans que je sache qui tu es, on ma toujours dit de se présenter à quelqu'un lorsque l'on demande son nom, donc je suis Avril Blackwood."

Des manières ? Des manières de peste effrontée qui se croit tout permis, ouais, songea-t-il avec l’ombre d’un sourire amusé. Si cette fille croyait qu’elle allait tirer quoi que ce soit de lui, elle s’enfonçait le doigt dans l’œil. Faisant racler sa chaise sur le sol, il se redressa lentement de toute sa hauteur, dominant enfin ce ridicule moucheron qui depuis tout à l’heure s’amusait à le prendre de haut. Il la jaugea un instant, mi-amusé. Son demi-sourire disparut soudainement du coin de ses lèvres trop larges, redonnant à son visage l’impassibilité de la pierre.

« Garde tes manières pour toi, princesse, et fais-moi le plaisir de remonter dans ta tour d’ivoire. Peut-être que tu réussiras à y effrayer un ou deux pigeons. »

Grand comme il l’était, il dut incliner très légèrement le buste pour attraper son sac, posé jusqu’alors sur le dossier de sa chaise. Il ne savait pas à quoi jouait cette fille, et il s’en fichait éperdument. Lui, tout ce qu’il souhaitait, c’était de se mêler le moins possible à la vie scolaire de Black Velvet et se tirer de là le plus rapidement possible. Si cela tardait, peut-être qu’il se ferait un plaisir d’utiliser cette fille pour provoquer un motif suffisant de renvoi. L’ombre de sourire revient sur ses lèvres, l’espace d’une fraction de seconde, alors qu’il détaillait la fille de haut en bas. Il ignorait qui elle était, mais rapidement comme ça, elle avait l’air d’un paquet d’emmerdements.

« Dois-je gratifier madame d’un salut spécial pour mettre fin à cette audience, ma foi, délicieuse ? »

Portant la main à sa poitrine et inclinant légèrement la tête, il singea le début de ce qu’il voyait bien comme un salut. C’était évidemment une raillerie, et même si son visage n’accusait aucun amusement, il était plus que facile de voir qu’il se moquait d’elle, très ouvertement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ur-sick.purforum.com
Avril Blackwood
Black Velvet
avatar

Messages : 312
Points : 334
Date d'inscription : 28/08/2011

Carte étudiante
Groupe : Black Velvet
Année : 4 ème
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Bad Romance [Pv Abriel]   Dim 4 Sep - 9:21

Le raclement de la chaise contre le sol la fit frissonner, ce genre de bruit n'était jamais très agréable à entendre surtout dans une classe complètement vide où le silence ne faisait qu'augmenter son cri. Son interlocuteur finit par se lever, il était beaucoup plus imposant que ce qu'Avril avait imaginée, n'importe qui aurait pu trembler de peur devant une telle carrure. Elle eut d'ailleurs un moment d'hésitation, généralement elle n'avait pas pour habitude d'être impressionner par le physique des gens, surement parce qu'a ce jour, personne ne c'était dressé comme ça devant elle. Elle finit tout de même par oublier ce détail, elle n'était pas n'importe qui tout de même ! C'était Avril Blackwood, celle qui fichait la frousse à la plupart des élèves à Black Velvet. Peu importe la taille, elle n'avait jamais reculer et ne reculerait pas, il ne sortirait pas d'ici avant qu'elle en est finit avec lui. Pour la première fois depuis qu'elle était arrivait ici, la bouillonnante jeune femme entendit enfin le son de sa voix qui raisonna dans la pièce, lui décochant léger sourire, il était amusant pour elle de trouver quelqu'un qui ne se mettait pas à couiner lorsqu'elle se mettait à à s'amuser. Cependant, il lui était quand même très désagréable et ne releva pas la réflexion qu'il venait de lui faire.

Venant de la part de quelqu'un qui n'était pas fichu de s'habiller avec un minimum de gout c'était plus un compliment qu'une insulte. Avril allait reprendre la parole lorsqu'elle le vit prendre ses affaires, allait il essayer de sortir d'ici? Même pas en rêve ! Avril n'avait aucunement l'intention de le laisser faire , si il tentait quoi que ce soit, elle le lui ferait payer. L'inconnu se mit à nouveau à parler, décidément, lui qui avait été muette comme une carpe depuis le début, ce mettait à aligner des mots, le pauvre n'avait il pas mal à la tête après tout cet effort? Bref, sa dernière réflexion la fit tiquer, d'habitude c'était elle qui se moquait des autres et non l'inverse d'ailleurs elle en rougit et crispa la mâchoire lorsque celui-i commença à s'incliner. Sans rien dire, elle contourna la table et se posta cette fois face à lui, il n'y avait plus de table entre eux, plus rien qui les séparaient et la jeune femme fut obliger de lever la tête pour le regarder dans les yeux.

"Garde tes formules de politesse pour plus tard je n'ai pas dit que je te laisserais partir." Dit elle calmement

Heureusement que personne n'était là pour observer la scène, rare les fois où Avril avait été ignorée puis humiliée de la sorte, elle s'en sortirait toujours, peu importe les obstacles qui se dressaient devant elle, une fois franchit, ils ne représentaient plus rien, c'était pareil avec cet obstacle là, maintenant qu'elle lui avait adressée la parole elle ne pouvait plus reculer et elle ne pouvait pas non plus prendre le risque de le laisser partir l'air de rien, qui sait ce qu'il allait raconter aux autres après sa tentative d'intimidation ratée.

"Tu sais ce n'est pas en sortant quelques plaisanteries grotesques que tu vas me faire partir, nous perdons tout les deux notre temps, je te conseil donc de coopérer bien gentiment pour ainsi passer tranquillement notre chemin...Et faire comme ci nous ne nous connaissions pas, c'est un marché plutôt honorable et je n'en fait pas à tout le monde."

Faire joujou était amusant que lorsque cela fonctionnait bien, aujourd'hui, Avril ne devait pas être dans un bon jour, c'était la seule explication vraiment possible. Là, elle commençait à perdre patience, elle avait été plutôt gentille jusque ici mais commençait à atteindre ses limites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abriel B. Vaughan
Rusty Nail
avatar

Messages : 1195
Points : 1454
Date d'inscription : 08/02/2011
Age : 28

Carte étudiante
Groupe : Rusty Nail
Année : 2e
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Bad Romance [Pv Abriel]   Dim 4 Sep - 9:50

Ah non ? Elle ne le laisserait pas partir ? Le sourcil d’Abriel s’arqua légèrement alors qu’il tentait d’évaluer de quelle façon la jeune fille s’y prendrait. À la regarder comme ça, il pouvait l’écarter d’une poussée du doigt. Il n’avait jamais hésité à toucher une fille, et encore moins à lever la main sur elles lorsqu’elles le méritaient. Visiblement, cette fille avait reçu une éducation laxiste sur les claques sur la gueule. Ses parents auraient du lui tenir la vis plus serrée. Il s’imagina un instant combien de temps il aurait fallu à Roxie pour lui apprendre à se taire, à cette petite. Sans doute pas beaucoup; elle avait un sacré tour de main, dans tous les sens possibles. Il eut un petit haussement d’épaule amusé. C’était une des choses les plus déplaisantes à propos de lui, pour la plupart des gens, de le voir ricaner sans connaître la cause de son amusement. Il ne doutait pas que cette jeune femme s’imaginait qu’il se moquait d’elle. Comme tous les autres.

« Il y a un truc que je pige pas, ma mignonne. » dit-il quand elle se fut enfin tut. « Pourquoi faire semblant de ne pas me connaître alors que ça serait beaucoup plus simple – et sans doute plus agréable pour nous deux - de continuer à ne pas me connaître ? »

Lui, aurait eu beaucoup de facilité à vivre avec cette alternative. Décidemment, il avait réellement du mal à saisir la logique des interactions sociales des gens de la haute société. Il y avait entre ces étudiants une lutte constante pour le pouvoir, un jeu de relations complètement loufoques qui ne lui inspirait que l’envie de se tenir loin de tout ça. Abriel n’entrerait jamais dans ce genre de jeu. Il avait beaucoup de défauts, trop pour les compter sur les doigts de ses deux mains, mais c’était quelqu’un de vrai, malgré son cynisme et son ironie. Il ne disait jamais rien qui allait à l’encontre de sa pensée. S’il n’aimait pas quelqu’un, il ne s’en cachait pas. Il trouvait absolument aberrant qu’on puisse faire semblant d’apprécier la compagnie d’une personne, quand c’était si facile de dire à quelqu’un de dégager. Enfin … si facile. Cette fille faisait exception, visiblement. Mais bon … quand il voudrait réellement qu’elle dégage et qu’il le lui ferait comprendre, il n’était pas inquiet qu’elle dégagerait. Pour l’instant, il souhaitait garder profil bas. Pour quelques jours au moins. Il avait remarqué depuis hier, à son arrivée, que les gens étaient curieux à son égard et plusieurs avaient tenté différentes approches déjà depuis le début de la journée. S’il se faisait trop remarquer, il attirerait encore plus les questions. Son allure attirait déjà pas mal la curiosité, il n’allait pas en rajouter en se faisant des ennemis dès le premier jour. Bien que ça lui semblait bien parti, en ce moment.

Il ne savait pas trop ce que cette fille essayait de faire. Elle avait contourné la table et s’était postée droit devant lui. Plutôt que de reculer et de se montrer intimidé – il se demandait comment une peste pareille pouvait intimider qui que ce soit – il avança même d’un pas vers elle, de manière à lui faire de l’ombre. Il se dit que si l’un des directeurs les voyaient à cet instant, il appellerait immédiatement la police. Seul dans une pièce en compagnie d’une jeune femme ? C’était inadmissible. Surtout sachant ce qu’il avait fait. Une ombre passa dans son regard, indéfinissable. Personne n’aurait pu savoir ce qui se passait à cet instant dans l’esprit du jeune homme, ni quel genre de pensée l’agitait, ou alors même si quoi que ce soit pouvait l’agiter à cet instant précis, aussi froid et calme qu’il l’était. Comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ur-sick.purforum.com
Avril Blackwood
Black Velvet
avatar

Messages : 312
Points : 334
Date d'inscription : 28/08/2011

Carte étudiante
Groupe : Black Velvet
Année : 4 ème
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Bad Romance [Pv Abriel]   Dim 4 Sep - 11:51

Il était fatiguant d'observer que ce garçon était aussi borné qu'elle ! Bon il est vrai que cela lui plaisait tout de même un peu d'avoir quelqu'un à qui se mesurer mais cela commençait à devenir ridicule, à ce rythme ils allaient forcément passer la nuit dans cette à attendre que quelqu'un se décide à abandonner. Abandonner...Pour Avril cela voulait dire faiblesse et elle se refusait de devenir comme sa mère, une lâche qui n'était pas capable d'assumer ses conneries et qu'il fallait constamment aller récupérer avec les avocats pour payer sa caution. Hors de question ! Elle n'était pas comme elle, elle n'était pas faible et assumerait la vois qu'elle avait choisi jusqu'au bout.

« Il y a un truc que je pige pas, ma mignonne. » dit-il quand elle se fut enfin tut. « Pourquoi faire semblant de ne pas me connaître alors que ça serait beaucoup plus simple – et sans doute plus agréable pour nous deux - de continuer à ne pas me connaître ? »

Ses mots étaient vide de sens pour Avril, pourquoi lui faisait il perdre du temps pour ça? Ce n'était pourtant pas compliquer de répondre à une malheureuse question, elle ne lui demandait pas non plus son adresse et son numéro de téléphone. Il est vrai qu'elle se fichait de connaitre son identité mais lorsqu'elle était arrivée ici, sa surprise avait était elle que la question était sortit presque toute seule. Maintenant, elle attendait une réponse, sa fierté était elle, qu'elle détestait être ignorée. Le garçon finit par s'avancer à son tour lui cachant complètement le soleil, accentuant alors un peu plus sa taille, qu'est ce qu'il essayait de faire? De l'intimidation? Rien à faire elle ne bougerait pas, même si elle trouvait qu'il était un tout petit peu trop près.

"Tu sais ce n'est pas que j'ai envie de te connaitre, le seule problème c'est que lorsque je pose une question, aussi déplacée et non intentionnelle soit elle je préfère quand la personne me réponde."


Avril hésita quand même pendant un instant à repartir auprès des siens pour revenir à la charge plus tard, elle lui ferait payer si ce n'était pas aujourd'hui ça serait plus tard au moment où il s'y attendrait le moins, de plus avec un peu de chance, elle pourrait trouver son nom en cherchant bien, il y avait forcément des élèves qui l'avait vue...De plus il résidait forcément sur le campus dans la résidence pour étudiant, il suffisait de trouver la chambre et ceux avait qui il la partageait, c'était très simple finalement.

"Peu importe, de toute façon je connaitrais ton nom même si tu ne me le dit pas, une fois que cela sera fait évite que je te voie sur mon chemin." Dit elle d'un ton sec.

Des bruits de pas retentirent dans le couloir et s'arrêtèrent quelques instants devant la porte de la salle avant finalement de repartir, Avril détourna le regard du géant qu'elle avait en face d'elle et le dirigea vers l'entrée de la salle, la porte était fermée mais si un professeur ou même un surveillant entrait cela risquait de chauffer et pas seulement pour son interlocuteur, pour elle aussi...Quoi que, en baratinant bien elle saurait tourner cette situation à son avantage. Les bruits de pas s'éloignèrent et le silence retomba, la jeune femme poussa un soupir intérieur même si elle pouvait retomber sur ses pieds, elle avait créée une certaine réputation auprès des professeurs qu'elle ne voulait pas gâcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abriel B. Vaughan
Rusty Nail
avatar

Messages : 1195
Points : 1454
Date d'inscription : 08/02/2011
Age : 28

Carte étudiante
Groupe : Rusty Nail
Année : 2e
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Bad Romance [Pv Abriel]   Lun 5 Sep - 13:02

« Mais petite … je me fiche éperdument de ce que tu préfères. »

Et il n’y avait probablement rien de plus vrai que cette simple phrase. Abriel ne se souciait des préférences que d’un groupe restreint de personnes : c’est-à-dire ses clients, ceux qui payaient le prix pour qu’il fasse ce qu’ils voulaient. L’argent était un stimuli pour lequel on pouvait faire n’importe quoi. Les jeunes du genre de cette petite étaient attirés par l’argent parce qu’il leur donnait du pouvoir. Les gens comme Abriel, eux, étaient attirés par les espèces sonnantes pour une simple raison de survie. Pour lui, quand on voulait quelque chose, il fallait payer le prix. Tout se paye.

Et il se fichait aussi éperdument qu’elle obtienne son nom ailleurs. Beaucoup le connaissait déjà, depuis ses cours de ce matin. De ne pas savoir en premier devait irriter cette élève. Il s’imaginait qu’elle n’aimait pas poser des questions, qu’elle préférait avoir le contrôle de l’information, être celle qui informait les autres, et non celle qui avait besoin qu’on lui donne les informations sur ce qui se passait dans « son » école.

Il entendit les bruits de pas en même temps qu’elle, mais ne tourna pas le regard vers la porte. Son regard demeura insistant, appuyé sur la tête de cet être qui s’était retourné pour voir ce qui venait. Rien. Rien ne venait. Et même si quelqu’un était venu, Abriel se demandait ce que ça aurait bien pu changer. Oui, comme elle avait dit, il était interdit de se trouver dans les locaux sans surveillance. Pourquoi, d’ailleurs ? Si cette école n’avait jamais accueilli que des bons éléments, pourquoi leur accorder si peu de confiance ? Les deux directeurs n’étaient peut-être pas si idiots qu’il les avait jugés. Après tout, ils étaient encore jeunes et devaient savoir que peu importe le niveau de vie d’une personne, celle-ci peut être encline à des comportements inadéquats. Les gens pensaient à tort qu’en envoyant leurs enfants dans des écoles privées, ils les protégeaient contre la drogue. Pourtant, Abriel n’avait aucun doute que la drogue se trouvait bien plus facilement dans les milieux aisés, parce que c’est là que l’argent se trouve. Et aussi parce que les gens riches sont influençables, des proies faciles aux addictions de toutes sortes, aux modes, aux fêtes débridées. Il ne demandait que quelques jours ici pour prouver sa pensée, gratter le vernis et découvrir la rouille qui se cachait en dessous.

Soudain, il en eut assez. De se trouver là. De regarder cette fille. De respirer cet air. Dehors. C’était dehors qu’il irait. Là, personne ne viendrait l’emmerder. Le terrain de cette bon dieu d’école était assez grand pour qu’on lui fiche la paix pour une petite heure. C’était tout ce qu’il demandait dans l’immédiat. La fille avait encore la tête tournée vers la porte, et un soupire de soulagement s’échappa d’elle. Avait-elle quelque chose à se reprocher ? Craignait-elle d’être « grondée » si on la trouvait dans un local vide ? Il haussa les épaules et la contourna pendant qu’elle regardait toujours vers la porte. De façon qu’il se retrouva devant elle, se dirigeant vers la porte et lui tournant le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ur-sick.purforum.com
Avril Blackwood
Black Velvet
avatar

Messages : 312
Points : 334
Date d'inscription : 28/08/2011

Carte étudiante
Groupe : Black Velvet
Année : 4 ème
Liste des cours à l'horaire:

MessageSujet: Re: Bad Romance [Pv Abriel]   Sam 24 Sep - 8:06

Il se fichait de ce qu'elle préférait? Et alors? Beaucoup de gens étaient dans le même cas que lui mais au moins eux, étaient un peu plus docile, enfin bon, Avril aurait du se douter qu'un jour elle trouverait quelqu'un qui lui tiendrait tête. La jeune fille ne répondit cependant pas à sa phrase, il n'y avait rien à répondre car de toute façon elle trouverait le moyen de lui faire payer. Soudain, l'inconnu finit par partir sans dire un mot, Avril ne tenta pas de l'arrêter, elle en avait finis avec lui...Pour l'instant du moins. Cependant, avant de partir elle lui adressa une dernière fois la parole.

"Tâche de te faire tout petit ici, car je peux te jurer que je ne te raterais pas la prochaine fois que je te vois sur ma route."

Avril se dirigea vers l'une des fenêtres de la salle, le soleil tapait durement sur la vitre, Avril ferma la fenêtre et tira le rideau avant de quitter la salle. Mon dieu ! Elle avait perdu un temps précieux avec cet imbécile et les filles qui commençaient à s'inquiéter. D'un pas rapide Avril passa devant les différentes salle de classe, ses talons raisonnant durement sur le sol de couloir, après quelques minutes, elle finit par atteindre la cafétéria qui était maintenant beaucoup moins bondée.

"Ah tout de même" Lança une de ses courtisanes
"Où tu étais?" En demanda une autre.
"J'ai rencontrée un des directeurs et nous avons tout simplement bavardé."

Avril s'installa et tâcha d'oublier sa désagréable rencontre.

[Voilà petite fin en retard ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bad Romance [Pv Abriel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bad Romance [Pv Abriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Velvet  ::  :: Bâtiment principal :: Les salles de classe :: Salle de littérature-